Logement social : la Ville de Québec réclame un coup de pouce aux candidats fédéraux

Le maire de Québec, Régis Labeaume
Photo: Jacques Boissinot Archives La Presse canadienne Le maire de Québec, Régis Labeaume

Régis Labeaume demande aux candidats aux élections fédérales d’aider la Ville de Québec à débloquer des projets en logement social en créant notamment un fonds de 30 millions de dollars consacré à l’achat de terrains.

La Ville peine à développer de nouveaux projets, a expliqué le maire Labeaume, entre autres en raison du peu de terrains disponibles et de leur coût élevé.

C’est pourquoi, en plus d’un fonds réservé aux terrains, il presse les candidats fédéraux de s’engager à ce que le fédéral offre « en priorité » ses terrains excédentaires à la Ville de Québec.

« Le gouvernement [fédéral] a des terrains qu’il n’utilise pas », a fait remarquer M. Labeaume, qui déplore que ça prenne « des années » avant que ces terrains excédentaires « tombent dans les mains de quelqu’un ».

La Ville convoite notamment des terrains situés près du boulevard Hochelaga, qui appartiennent au ministère de la Défense nationale, mais qui sont aussi revendiqués par la Nation huronne-wendat.

Québec demande aussi à Ottawa d’aller de l’avant avec la phase 2 de l’Initiative en logement communautaire, ainsi que d’arrimer les règles de son programme d’incitatifs à l’achat d’une première propriété à son propre programme, Accès Famille.

Plus tôt cette semaine, M. Labeaume avait réclamé des fonds fédéraux pour mettre à jour les infrastructures d’eau potable dans le bassin versant de la rivière Saint-Charles.