Labeaume invite les manifestants à «aller se faire voir» ailleurs qu’à Québec

Le maire de Québec, Régis Labeaume
Photo: Jacques Boissinot Archives La Presse canadienne Le maire de Québec, Régis Labeaume

Au lendemain des manifestations qui ont dégénéré dans les rues de Québec, le maire Régis Labeaume a invité l’organisation La Meute et le groupe mené par l’activiste Jaggi Singh à « aller se faire voir ailleurs », « à Trois-Rivières ou à Lévis ».

« Est arrivé dimanche, ce qui est prévisible lorsqu’on a affaire aux extrêmes... L’extrême droite provoque en décidant de manifester et l’extrême gauche réplique avec de la violence », a résumé le maire de Québec, qui a fait le point sur les affrontements de dimanche.

M. Labeaume a répété qu’aucun des deux groupes n’est le bienvenu à Québec. « Allez parader ailleurs », a-t-il lancé.

« Allez à Trois-Rivières ou à Lévis, mais nous, on ne veut pas [vous] voir, ni l’un ni l’autre », a-t-il indiqué.

M. Labeaume a indiqué que, selon les informations de la police, c’est un groupe de « casseurs » de Montréal qui est à l’origine du grabuge.

« On avait dimanche la crème des casseurs au Québec. [...] Il faut absolument condamner le comportement tellement crétin de la bande de Jaggi Singh pour qui la violence est un moyen de violence légitime, ce qui à mon sens est complètement crétin », a-t-il déclaré en point de presse.

Allez à Trois-Rivières ou à Lévis, mais nous, on ne veut pas [vous] voir, ni l’un ni l’autre

 

M. Labeaume n’a pas mâché ses mots à l’endroit du militant arrêté dimanche.

« Le groupe de Singh, ce sont des crétins. Banaliser la violence comme ils le font ça n’a aucun bon sens. [...] On avait affaire à des anarchistes dont la position dans le spectre politique n’est pas claire. [...] Défier l’autorité policière et l’autorité en général, c’est leur modus operandi », a-t-il dit.

Le maire Labeaume a également averti La Meute qu’elle n’est pas la bienvenue dans sa ville.

« Quand tu as l’allure d’une milice privée à l’américaine, n’essaye pas de faire croire aux gens [que tu fais] du scoutisme. Je ne les connais pas tant que ça, ces gens-là, mais quand je les regarde et que j’écoute leur message, je trouve ça compliqué », a-t-il souligné.

Plus de détails à venir.

11 commentaires
  • Michel Lebel - Abonné 21 août 2017 16 h 52

    Deux super-zigotos!

    Ah! Régis, si on ne l'avait pas, il faudrait l'inventer! Plus roitelet que celui du gros village qu'est Québec, tu meurs! Il est vrai qu'avec Coderre à Montréal, c'est toute une paire! Régis et Denis, les deux font vraiment très bien la paire!

    M.L.

  • Robert Beauchamp - Abonné 21 août 2017 16 h 54

    Le chef de gang

    Quand vous avez un chef politique qui se donne des allures de chef de gang par des discours livrés sans retenue, cela peut revenir à de la provocation dont les contestataires ou casseurs s'abreuvent. Claironner qu'ils viennent de Montréal, qu'ils aillent à Trois-Rivières ou à Lévis. Je regrette, mais le ton et les mots utilisés et les références sur des endroits précis pour ''aller se faire voir'' ne relèvent pas de la haute voltige intellectuelle. Pour le sens de la nuance on repassera.

  • Maryse Veilleux - Abonnée 21 août 2017 17 h 06

    !!!!!

    Franchement, quand tu es maire, que cela te plaise ou non, manifester fait partie de ce qui se produit dans une ville... quand à qualifier la gauche d'extrême gauche... ou la meute d'extrême droite... pas sûr qu'il y connait beaucoup de choses en politique.

  • Gilles Théberge - Abonné 21 août 2017 17 h 15

    Donc c'est la "go-gauche" qui fait la violence, pas la meute si j'ai bien compris?

    La meute, qui défend les québécois, contre l'envahissement suscité par les lubies de Trudeau et encouragées par les Coderre de ce monde.

    Ça se corse au Québec.

    Et Labeaume pas futé, n'est pas capable de faire la différence

    • Jacinthe Lafrenaye - Inscrite 21 août 2017 19 h 15

      Mais oui, c'est vraiment la go-gauche qui fait violence, vous avez bien compris. GND a toutes les misères du monde à condamner la violence et Jaggi l'approuve à tour de bras. Alors, pas difficile de voir tout le portrait.

  • Yvon Bureau - Abonné 21 août 2017 17 h 23

    Tout cela pour dire :

    continuez?