Qualité de l’air: l’étude couvrira Limoilou, Vanier et Saint-Roch

L’étude commandée par la Ville sur la qualité de l’air dans le quartier Limoilou couvrira deux autres secteurs, a fait savoir lundi la Direction de la santé publique (DSP). La décision de ratisser plus large découle du fait que Vanier et Saint-Roch partagent beaucoup de caractéristiques avec Limoilou du point de vue environnemental et socio-économique. Promise il y a deux ans, l’enquête met toutefois du temps à se réaliser et ses résultats ne seront dévoilés qu’en 2019. Le délai, a-t-on expliqué, provient de la tenue de consultations citoyennes et de la décision d’élargir le territoire de l’étude qui en a découlé. La DSP a par ailleurs fait savoir qu’elle étudiera les particules grossières, ce qui n’avait pas été fait jusqu’à présent. Ces particules, dont la poussière rouge (de l’oxyde de fer), sont celles qui avaient amené des résidants à sonner l’alarme sur le problème à compter de 2012.