Québec: chauffeurs d’autobus en grève

Québec — Les quelque 950 chauffeurs du Réseau de transport de la capitale ont adopté un mandat de grève à 95,2 %, lors d’une assemblée générale spéciale à Québec, dimanche après-midi. Sans contrat de travail depuis juin dernier, les chauffeurs d’autobus de Québec espèrent ainsi faire débloquer les négociations qui achoppent au chapitre du régime de retraite, des salaires et de l’organisation du travail. Le président du syndicat, Ghislain Dolbec, précise que ce vote survient après 45 séances de négociations et dit souhaiter en arriver à une entente négociée dans les meilleurs délais. Il mentionne que la loi 24, adoptée par le gouvernement libéral en novembre dernier, limite la durée du processus de négociation. Les chauffeurs d’autobus de Québec se sont donné la possibilité de déclencher un débrayage, pour la première fois depuis 2004. La grève avait alors duré 11 jours.