L’avocat François Marchand veut affronter Régis Labeaume

François Marchand
Photo: Courtoisie François Marchand

L’avocat François Marchand a confirmé vendredi qu’il serait candidat à la chefferie de Démocratie Québec (DQ) dans le but de battre Régis Labeaume aux élections de 2017.

« À l’insulte et à l’intimidation, je vais répondre avec des arguments sensés », a-t-il répété lors d’une conférence de presse en matinée. « Si la partie n’est pas gagnée, on sent l’usure », a-t-il ajouté en parlant de la gouverne de Régis Labeaume.

Nouveau venu au parti, M. Marchand affrontera la conseillère Anne Guérette dans la course à la chefferie. Le vote doit avoir lieu le 3 décembre, près d’un an avant les élections municipales.

Contrairement à Mme Guérette qui a promis cette semaine de geler les taxes si elle devenait mairesse, M. Marchand n’a pas voulu prendre d’engagement à ce sujet. Il a toutefois relevé qu’il était curieux que la ville n’ait pas au moins pu geler les taxes depuis 2007 en dépit de la grande prospérité des dernières années à Québec.

Plusieurs personnalités de Démocratie Québec (DQ) étaient aux côtés de M. Marchand vendredi dont l’ancien conseiller municipal Conrad Verret ainsi que Jean-Louis Roy et Frédérick de Beaumont qui étaient candidats de DQ en 2013. « J’ai pu constater qu’il y a quand même beaucoup de gens, beaucoup de militants qui souhaitaient ma venue », a-t-il déclaré.

Sur sa décision de se joindre au parti plutôt que de se présenter comme indépendant, M. Marchand dit avoir voulu éviter de diviser le vote. « On ne peut pas se payer le luxe de diviser le vote » a-t-il dit.

1 commentaire
  • Marc Tremblay - Abonné 21 octobre 2016 20 h 26

    Ne pas diviser le vote?

    Il aurait pu au moins dire qu'il aime le programme de Démocratie Québec.