Québec exige qu’on lui accorde une place

Le conseil consultatif, dirigé par Monique F. Leroux, doit faire des recommandations au gouvernement sur les moyens d’accélérer la croissance de l’économie dans tous les secteurs.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Le conseil consultatif, dirigé par Monique F. Leroux, doit faire des recommandations au gouvernement sur les moyens d’accélérer la croissance de l’économie dans tous les secteurs.

Les milieux d’affaires de la capitale dénoncent l’absence d’entrepreneurs de la région au sein du nouveau conseil consultatif sur l’économie et l’innovation créé par le gouvernement Couillard. Dirigé par Monique F. Leroux, ce conseil est composé de 26 personnes.

« Le Québec inc. ne se limite pas à la région de Montréal. Ce n’est certainement pas les représentants qui manquent dans la région », a fait valoir jeudi le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec (CCIQ), Alain Aubut.

« Une initiative aussi porteuse en matière de développement économique doit absolument se doter d’une voix forte en provenance de la Capitale », plaide-t-il dans un communiqué.

Noms connus

Créé mercredi, le conseil consultatif doit faire des recommandations au gouvernement sur les moyens d’accélérer la croissance de l’économie dans tous les secteurs.

En plus de Mme Leroux, il compte parmi ses membres Pierre Boivin (p.-d.g. de Claridge), Alain Bouchard (Couche-Tard), Sophie Brochu (Gaz Métro), le nouveau président du Mouvement Desjardins, Guy Cormier, et le président d’Investissement Québec, Pierre Gabriel Côté, et plusieurs autres.

La Coalition avenir Québec (CAQ) a, elle aussi, dénoncé l’absence de Québec au comité jeudi. « Le ministre Blais et ses collègues sont-ils d’accord avec le PM qui ignore les gens d’affaires de la Capitale-Nationale pour son comité ? », a écrit le député de La Peltrie, Éric Caire, sur Twitter.

Changements possibles

Invitée à réagir, la ministre de l’Économie, Dominique Anglade, a affirmé jeudi en fin de journée que Québec n’avait en aucun cas été oublié. « On a approché plusieurs personnes [de Québec], dont une qui devait faire partie du conseil jusqu’à la dernière minute, mais qui a dû se retirer. »

La ministre ajoute qu’elle est « ouverte » et qu’il serait possible d’intégrer un autre membre d’ici à la première réunion, prévue le 4 novembre.

Elle signale que la « grande région de Québec » est déjà représentée par Marcel Dutil du Groupe Canam (Beauce) et le président du Mouvement Desjardins, Guy Cormier.

2 commentaires
  • Donald Bordeleau - Abonné 13 octobre 2016 13 h 45

    Québec oublié? C'est pas grave, c'est le Québec Inc le berger du troupeau.

    Sous le doigté de Madame Leroux la pupille de Power, elle fera le prochain plan électoral du PLQ pour 2018.

    Aucun économiste sur ce comité de 27 millionnaires du Québec Inc, les syndicats oubliés, le Coop-Fédérée, Agropur, La Capitale Arrurance, SSQ Groupe financiers, Groupe Coopératif Dynaco, Coopérative Forestières et CTMA.

    Donc une bonne idée politique pour se servir dans la grande richesse de notre territoire.

    C'est comme la brebis égarée de Lie Tseu Il avait rameuté tous les membres de son clan pour la retrouver. Le fermier explique alors qu'il y a plein de sentiers latéraux. Il explique que chaque embranchement donnait sur autre embranchement et ainsi de suite, de sorte qu'ils n'avaient rapidement plus su où donner de la tête et que par conséquent ils avaient du abandonner.

    La rencontre du comité provoquent une série de dialogues au cours desquels, les membres ne sont même pas capable de la comprendre dans ses grandes lignes, quelle pitié!"

    Le brebis égarée se cherche encore, ne sait plus quel sentier prendre ou direction.

    On cherche encore qui est notre gouvernement,

  • André Tremblay - Abonné 13 octobre 2016 17 h 51

    Encore...

    Philippe a encore formé un comite avec sa petite clique...de Montréal.
    Aucun représentant des milieux sociaux et syndicaux évidemment...
    Ils vont concocter un beau petit plan pour encore enrichir les riches et appauvrir les pauvres. C'est ça le Québec de Couillard. Et combien de millions va nous coûter ce comité ?