Bassin versant: processus suspendu

Incapable d’établir si, oui ou non, un projet immobilier qu’elle a autorisé est dans le bassin versant du lac Saint-Charles, la Ville de Québec a décidé d’annuler l’assemblée publique à ce sujet prévue le 4 octobre. L’administration a pris cette décision car elle n’a pas encore résolu le conflit de cartes dont Le Devoir faisait état le 24 septembre. Rappelons qu’un projet de 85 maisons et la destruction d’un boisé ont été autorisés par la Ville de Québec même s’ils se trouvent dans le bassin versant du lac Saint-Charles déterminé par les cartes du ministère du Développement durable. Les règles en vigueur dans le secteur auraient normalement dû contraindre, voire empêcher sa réalisation.