Les travaux sont lancés à Pointe-aux-Lièvres

Au rythme où vont les choses, le premier bâtiment à sortir de terre pourrait être le projet de 60 logements sociaux de la Société d’habitation du Québec (SHQ).
Photo: Source Ville de Québec Au rythme où vont les choses, le premier bâtiment à sortir de terre pourrait être le projet de 60 logements sociaux de la Société d’habitation du Québec (SHQ).

Après quatre ans d’attente, les travaux d’aménagement du premier écoquartier de la ville de Québec viennent de démarrer.

 

La construction des rues de l’écoquartier de Pointe-aux-Lièvres a débuté le 2 août dernier à la frontière des quartiers Saint-Roch et Limoilou. Annoncé en 2010, cet écoquartier inspiré de modèles européens doit inclure de nombreux espaces verts et favoriser le transport actif. La première phase du projet prévoit la construction de 250 logements.

 

Au rythme où vont les choses, le premier bâtiment à sortir de terre pourrait être le projet de 60 logements sociaux de la Société d’habitation du Québec (SHQ). L’appel d’offres pour la construction doit être lancé en septembre. Selon la porte-parole Alexandra Paré, les travaux pourraient commencer « rapidement par la suite ».

 

Autre progrès, la Ville de Québec compte faire des annonces cet automne concernant son projet de soutien aux familles qui sera associé à l’écoquartier. Annoncé pendant la campagne électorale, ce programme vise à soutenir financièrement les familles qui achètent leur première propriété. Une partie des terrains de l’écoquartier sera réservée à ce projet qui comporte aussi une aide à la mise de fonds grâce à des prêts. À cela s’ajoute le projet du consortium NEB qui souhaite construire un immeuble emblématique de douze étages entièrement en bois.

 

Le groupe est toujours en attente d’une autorisation de la Régie du bâtiment, explique Frédéric Verreault, de Chantiers Chibougameau. « On espère une décision d’une semaine à l’autre », dit-il en précisant qu’il n’est pas impossible « du tout » que la construction débute avant l’hiver.

 

Retard

 

Situé aux abords de la rivière Saint-Charles, Pointe-aux-Lièvres est le plus petit des écoquartiers que compte lancer la Ville. L’autre, d’Estimauville, est moins avancé. Il se trouve dans le secteur de l’ancienne ville de Beauport.

 

Le développement des écoquartiers a été retardé, ces dernières années, à la suite du retrait du promoteur qui avait remporté l’appel d’offres pour les développer, Sébastien Leboeuf. À l’origine, la construction devait débuter à l’été 2013. Depuis le départ de M. Leboeuf, la Ville a décidé de fonctionner autrement et de confier à différents promoteurs leur développement. Elle a aussi abandonné en cours de route certaines idées de départ, comme celle de construire un système de gestion des matières résiduelles souterrain et automatisé.

À voir en vidéo