Labeaume invectivé par des cols bleus

Une trentaine de cols bleus manifestaient mercredi soir à l’entrée du cocktail annuel de financement d’Équipe Labeaume dans le Vieux-Port de Québec.

 

Tandis que les invités défilaient parés de leurs plus beaux atours, les syndiqués criaient : « Le caviar à l’intérieur, les hot-dogs à l’extérieur. » Souvent, ils scandaient : « On veut voir César », en parlant de Régis Labeaume.

 

Quand ce dernier a fini par arriver, ils ont poussé la provocation jusqu’à se prosterner devant lui en continuant à l’appeler César. Le maire sortant est resté un moment sur place sans broncher avant d’entrer dans l’immeuble où il a dit aux médias qu’il ne se laisserait pas intimider.

 

Les syndiqués n’avaient guère apprécié que la veille, il propose aux électeurs de réduire le salaire des employés de 6 %. « On les a pas volées, nos conditions de travail », a déploré Daniel Simard, le vice-président du syndicat pendant la manif. « On veut négocier. »

 

Plus tard dans son discours, le maire sortant en a remis. « Il n’est pas normal qu’un employé de la Ville de Québec - pour la même job - gagne 33 % de plus qu’un employé du gouvernement du Québec. »

 

Au moins 650 personnes participaient au cocktail de financement. Devant elles, M. Labeaume a ensuite lancé. « Vous avez vu l’accueil ce soir. Ne vous demandez pas pourquoi je demande un mandat fort. Parce que ce sera pas simple. »

À voir en vidéo