D’Estimauville : la Ville reprend le contrôle

Le promoteur qui devait développer les deux écoquartiers de la ville de Québec vient de céder officiellement le dernier qui lui restait et le plus gros : D’Estimauville. Leboeuf Société Immobilière avait raflé les deux blocs de terrains en juin 2012 au terme d’un appel de propositions créé sur mesure par la Ville. Pour justifier son retrait, il a notamment invoqué mercredi « la situation actuelle du marché de la copropriété». Quant à la ville, elle a dit qu’elle déterminerait les prochaines étapes en vue du projet «au cours des prochaines semaines».

1 commentaire
  • Guy Chicoine - Abonné 3 octobre 2013 06 h 59

    Encore une entente à l'amiable

    Curieusement le grand gagnant de 2 écoquartiers à Québec ... d'abord vilipendé pour sa lenteur par la municipalité dans un premier temps se retire du deuxième projet.

    Qui trop embrasse mal étreint ... dit le proverbe.

    Vrai pour le promoteur, vrai pour la municipalité ? Une question qui cherche une réponse.