Contrats d’ingénierie - Des opposants au maire de L'Ancienne-Lorette pointent Dessau

Le Renouveau Lorettain, un parti d’opposants du maire de L’Ancienne-Lorette, a fait savoir mardi que la firme Dessau avait raflé tous les contrats d’ingénierie de 25 000 $ et plus à la ville entre 2006 et 2012.

Selon son chef, Yvan Dussault, il s’agit de «constats troublants» et il se demande s’il n’y a pas eu de la collusion. Au nombre de 13, ces contrats totalisent 3,2 millions $. Ils ont tous été accordés par appels d'offres.

Par contre, à partir de 2012, la dynamique a changé et Dessau n'a plus remporté tous les contrats. De plus, le nombre de soumissionnaires a augmenté, souligne M. Dussaut. «Ça doit coïncider avec l'arrivée de l'UPAC», note-t-il.

Le Renouveau Lorettain (RL) se présente aux prochaines élections contre le maire Émile Loranger qui sollicite un huitième mandat. Le chef du RL a fait ses révélations lors de la présentation de son équipe de candidats mardi.

Outre les contrats de 25 000 $, ses recherches montrent que Dessau a également obtenu tous les contrats d'ingénierie reliés à de nouveaux développements résidentiels au cours de la même période. Enfin, une recension des paiements d'honoraires de 25 000 $ et moins a révélé que «c'est toujours la firme Dessau qui en est bénéficiaire». En 2008 et 2009, Dessau a obtenu 16 de ces mandats.

«Difficile de penser que tout cela ne révèle pas certaines lacunes», avance M. Dussault dans un communiqué. «S'il y a eu collusion entre les firmes pour se réserver des marchés, il faut constater que l'administration municipale semble s'en être accommodé !».

Le Devoir a tenté sans succès mardi de rejoindre le maire Émile Loranger.