Limoilou - Le nickel provient du port

La source d’émission de poussière de nickel a été localisée au port de Québec.
Photo: Renaud Philippe Le Devoir La source d’émission de poussière de nickel a été localisée au port de Québec.

Québec — Une fois la source des concentrations de nickel contrôlée, il faudra s’attaquer à la décontamination des sols, selon Véronique Lalande du Comité vigilance Port de Québec. « La première chose, c’est de fermer le robinet, mais après ça, il va falloir décontaminer notre milieu », a-t-elle déclaré. « Je ne sais pas si vous vous rendez compte les millions que ça va coûter. »


Cette résidante du quartier Limoilou est la première à avoir dénoncé publiquement le port pour les poussières de métaux trouvées dans son secteur. Lundi, elle avait les larmes aux yeux quand une étude du ministère du Développement durable a confirmé que la source des concentrations de nickel provenait bien du transbordement de vrac dans le port.


L’étude témoigne d’une corrélation entre les concentrations de nickel et les vents en provenance du port. Elle a aussi établi que le nickel contenu dans l’air (la pentlandite) est du même type que celui qui est transbordé dans le port par l’entreprise Arrimage St-Laurent. Enfin, elle révèle que l’incinérateur n’est pas en cause.


Interrogé sur la gravité des résultats, le directeur régional du Ministère, Jean-Marc Lachance, a rappelé que les concentrations de nickel dans Limoilou étaient de deux à huit fois supérieures à la norme.


D’emblée, même lorsqu’il n’y avait pas de vents en provenance du port, les concentrations de nickel dans Limoilou étaient anormales. Ce qui laisse croire à Mme Lalande que le sol même pourrait être contaminé.


Le nickel est considéré comme potentiellement cancérigène, mais les autorités gouvernementales n’ont pas encore établi quelles seront les conséquences de l’exposition sur la santé des résidants touchés. Au ministère, on dit attendre le rapport du directeur de la Santé publique sur le sujet.

 

Arrimage St-Laurent


Arrimage St-Laurent a réagi avec prudence lundi en soulignant que l’étude désignait « certaines » de ses activités comme « une source probable ». « Nous aurions peut-être pu réagir avant si nous avions été prévenus en temps utile », fait valoir son directeur dans un communiqué.


L’entreprise se dit prête à « collaborer » avec le Ministère, mais ajoute qu’elle a déjà fait des efforts avec des investissements de 8 à 10 millions pour mieux contrôler ses émissions de poussière.


Le ministère lui a transmis lundi un avis de non-conformité en exigeant notamment qu’elle se dote d’un système de transbordement étanche. Une lettre a également été transmise au Port.


De ce côté, le patron Mario Girard a dit qu’il ferait tout ce qui est en son possible pour que les concentrations de nickel tombent dessous la norme. Il réitère par ailleurs sa confiance en Arrimage St-Laurent « un partenaire qui est très responsable, qui prend la chose très au sérieux ».


Mme Lalande et QS


Le sujet a par ailleurs rebondi au conseil municipal où le maire a reproché à Véronique Lalande ses accointances avec Québec solidaire. « Moi je pense que Mme Lalande a fait un excellent travail. Elle est très intelligente […] sauf que sa conférence de presse avec M. Amir Khadir a créé beaucoup de doutes dans mon esprit. »


Mme Lalande avait en effet tenu un point de presse avec le député solidaire à l’Assemblée nationale le 21 mars dans le dossier du nickel. « Amir Khadir, ce n’est pas un de mes amis. M. Khadir n’a jamais eu de bons mots pour l’administration de la ville de Québec. […] Vous comprendrez qu’à partir de là, je vais garder une saine distance vis-à-vis de ces gens-là. »

2 commentaires
  • Pierre Lefebvre - Inscrit 16 avril 2013 06 h 11

    Fenêtres

    Tout ce que je souhaite est que le nouvel hopital qui sera construit à Limoilou n'aura pas de fenêtres qui ouvrent ! Ajouter l'empoisonnement par nickel aux maux des «clients» est supperflu !

  • Stéphane Laporte - Abonné 16 avril 2013 18 h 08

    Pardon?

    Selon le maire de Québec madame Lalande serait coupable par association? Vraiment?