Poussière de nickel : Labeaume critiqué

La forte présence de nickel dans le ciel du quartier Limoilou a été au coeur des échanges lundi à la séance du conseil municipal de Québec. Selon une étude citée lundi dans Le Soleil, les concentrations de poussière de nickel étaient de 5,7 fois supérieures à la norme entre 2010 et 2012. Interpellé par les médias, le maire Régis Labeaume a dit qu’il s’en remettait à la Direction de la Santé publique. Or les élus de l’opposition lui reprochent de ne pas en faire assez. « Le maire est responsable de la sécurité publique », a tonné le conseiller indépendant Jean Guilbault. « Vous avez crié pour l’AMF [l’Autorité des marchés financiers] tous les jours. Il devrait mettre la même pression pour les gens de Limoilou ! » Ce n’est pas la première fois que la qualité de l’air dans Limoilou suscite des inquiétudes. Il y a quelques mois, une citoyenne avait récolté des quantités de poussière rouge en provenance du port de Québec. Après vérification, il s’est avéré que la poussière contenait des concentrations anormales de divers métaux lourds comme du nickel, du zinc et du plomb.

À voir en vidéo