Ville de Québec - Paix et bon ordre: une exception pour les événements nocturnes

Québec — Les critiques faites contre la Ville de Québec lors de la Nuit des sans-abri ont été entendues. L’administration Labeaume maintient l’interdiction de se trouver dans l’espace public après 23 h, mais elle ajoute une exception pour certains événements.


Mercredi, le comité exécutif a amendé son règlement pour « permettre dans certaines circonstances la présence de personnes dans les parcs et sur le domaine public en dehors des heures ».


Cette décision découle d’un incident survenu en octobre lors de la traditionnelle Nuit des sans-abri au centre-ville. Les autorités avaient alors invoqué le règlement sur le bon ordre et la sécurité pour empêcher qu’on fasse des feux dans des tonneaux notamment.


La Ville s’était ensuite ravisée et l’activité avait pu avoir lieu comme prévu, mais on veut désormais clarifier les choses.

 

Personnes marginalisées


Rappelons que la Ville s’est dotée au printemps 2012 d’un règlement pour empêcher de nouveaux campements d’indignés sur son territoire. Dès lors, les parcs et l’espace public sont interdits d’accès après 23 h et on proscrit les feux et la construction d’abris.


En ajoutant une dérogation pour les événements, la ville « corrige un oubli », selon le porte-parole Jacques Perron. Et selon lui, la Nuit des sans-abri ne serait pas le seul événement à pouvoir en bénéficier.


Il donne l’exemple d’une « organisation qui décide de faire une fête dans un parc » donné et dont les activités ont lieu après 23 h. Toutefois, pour se prévaloir de la dérogation, l’organisation, quelle qu’elle soit, devra obtenir une autorisation formelle de la Ville au préalable.


Du côté du Regroupement d’aide aux personnes itinérantes (RAIQ), la nouvelle a été bien accueillie. Toutefois, selon son porte-parole Frédéric Keck, cela ne règle en rien le problème de fond. « On est très heureux de la modification, mais il va falloir regarder dans le futur l’application de ce règlement-là sur les personnes marginalisées. »

À voir en vidéo