Ville de Québec - Québec Autrement est attaqué de toutes parts

La conseillère Anne Guérette n’est pas la seule à cumuler les griefs contre Québec Autrement. Ses collègues Jean Guilbault et Patrick Paquet trouvent, eux aussi, que le nouveau parti municipal en mène large.

« J’ai senti la même intransigeance que Mme Guérette a sentie », a déclaré mardi après-midi le conseiller indépendant Jean Guilbault.


En matinée mardi, Anne Guérette avait annoncé que les pourparlers pour fusionner son parti (Démocratie Québec) avec Québec Autrement (QA) avaient achoppé. Elle a alors déploré « l’intransigeance » de QA.


Joint quelques heures plus tard, le conseiller indépendant Patrick Paquet s’est montré favorable à sa cause. « Je comprends un peu Anne de réagir comme ça », a-t-il dit.


Le conseiller municipal, qui a quitté Équipe Labeaume avant Noël, dit ne pas vouloir revivre le même contrôle dans un nouveau parti. « Je ne sens pas d’ouverture de la part de Québec Autrement. »

 

Unir les forces de l’opposition


Les élus indépendants sont d’accord avec Québec Autrement sur la nécessité de fusionner les forces d’opposition à Régis Labeaume en vue des élections de novembre. Toutefois, ils n’apprécient guère que ce parti impose David Lemelin comme chef sans qu’il y ait course à la chefferie.


La conseillère indépendante Ginette Picard-Lavoie tenait toutefois un autre discours mardi. Selon elle, la sortie d’Anne Guérette était « très précipitée ». Elle n’a pas non plus trouvé M. Lemelin et son équipe « intransigeants ». « C’est sûr que, si on fait une course à la chefferie, c’est au moins trois mois de travail », a-t-elle dit.