Amphithéâtre: l'entente de gestion entre Québec et Quebecor sera dévoilée

Le contenu de l'entente concernant la gestion du futur amphithéâtre de la Vieille-Capitale entre la Ville de Québec et Quebecor sera finalement rendu public ce mardi.

Le contrat sera rendu accessible aux citoyens sur le site web de la municipalité en milieu d'avant-midi, après une séance d'information avec les journalistes et une conférence de presse du maire Régis Labeaume.
 
En après-midi, les membres du conseil d'agglomération seront appelés à voter sur le contrat de gestion.
 
L'entente de gestion devrait être adoptée puisque six des huit membres du conseil d'agglomération proviennent de la ville de Québec.
 
Les sceptiques n'ont pas été convaincus

Lundi, la séance d'information sur l'amphithéâtre n'a vraisemblablement pas réussi à rallier les détracteurs de l'entente de gestion.
 
Le maire de L'Ancienne-Lorette, Émile Loranger, a notamment refusé de signer la lettre de confidentialité lui permettant de voir les offres concurrentes et deux conseillers indépendants ne sont pas sortis très convaincus de la rencontre.
 
L'un d'eux, Jean Guilbault, estime que l'entente avec Quebecor n'est pas à l'avantage des contribuables de la municipalité, qui n'ont pas besoin, selon lui, de Quebecor ou Bell pour gérer un nouvel amphithéâtre.
 
De son côté, le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Marcel Corriveau, a confirmé son intention de voter contre l'entente de gestion avec Quebecor.
2 commentaires
  • alen - Inscrit 6 septembre 2011 11 h 19

    L'aberration des aberrations...

    Tous un chacun ont déconcé, à tort ou à raison, différents aspects de cette entente. Mais à mon sens la plus grande aberration qu'elle contient est le droit accordé aux gens de <j'ai ma place> de premiers acheteurs des billets pour tout ce qui se passera dans l'amphithéâtre.

    Est-il utile de rappeler que ces gens mettent 13 millions $ dans le projet en regard des 387 millions $ d'argent public, de Monsieur Tout-le-monde. Toutes proportions gardées, c'est comme si les 100 000 personnes les plus riches de la province se faisient accordé le droit d'être soignées en priorité, devant tous le monde, en payant une contribution annuelle volontaire de 1 300 $ (soit au total 1,3 milliards $ sur un budget annuel de 40 milliards $) chacun.

    Combien d'entre vous accepteriez ce principe?... C'est pourtant celui-là même que Monsieur le maire Labeaume vous impose aujourd'hui.

    Vive la démocratisation du Hochey Bettman!!!

  • Carole Dionne - Inscrite 6 septembre 2011 11 h 21

    ON S'EN FOUT

    C'est un club de la LNH que veut la ville de Québec, point. Le reste, on repousse en avant. Et comme dans le cas du maire Drapeau, qui repoussait tout en avant, on va savoir la vérité après le départ de Labeaume et dans quel merdier il aura laisser la ville.