La Ville de Québec doute du projet de monorail

Québec — La Ville de Québec n'est pas gagnée au projet de monorail suspendu vers Montréal dont faisait état le Devoir de samedi. Pour l'heure, le concept est jugé trop expérimental.

«Des monorails suspendus, est-ce qu'il en existe dans le monde? Je ne crois pas», a déclaré le vice-président du comité exécutif à la Ville, François Picard, en ajoutant qu'il préférait miser sur des équipements dont il pouvait étudier «le vécu».

D'après une étude de l'Institut de recherche en économie contemporaine (IREC), un monorail électrifié permettrait de relier rapidement la capitale et la métropole moyennant des investissements de 3 milliards, soit trois fois moins que ceux d'une ligne de train à grande vitesse (TGV). Cet équipement électrifié permettrait en outre de réaliser un trajet en moins de temps, soit environ 1h30.

Or l'administration Labeaume ne s'en cache pas, sa préférence va clairement au TGV. «Des TGV, on en voit dans toutes les villes du monde. Nous, on aime bien s'asseoir sur des choses qui existent, [qui sont] performantes et qu'on est capables de mesurer.»

À ce titre, la Ville de Québec a en sa possession l'étude qu'elle a commandée à la SNCF pour évaluer le potentiel d'une ligne de TGV dans l'axe Québec-Windsor, mais on préfère ne pas la rendre publique pour l'instant.

«On avait un gros automne, et de nombreux projets ont été déposés», a expliqué M. Picard pour justifier la présentation de l'étude après les Fêtes. «La priorité numéro 1, c'est l'amphithéâtre. Après janvier, on verra pour le TGV.»

M. Picard a tenu ces propos hier soir avant la séance du conseil municipal lors d'un bref échange avec les médias. En temps normal, c'est surtout le maire Labeaume qui s'exprime à cette occasion, or seuls M. Picard et le conseiller responsable des sports, Sylvain Légaré, ont rencontré les journalistes hier.
2 commentaires
  • Khayman - Inscrit 16 novembre 2010 07 h 57

    Qu'en disent les scientifiques ?

    N'importe qui qui a déjà visionné Les Simpson demeurera sceptique envers un monorail : http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Monorail

    Qu'en pense le vrai IREQ, l'Institut de recherche d'Hydro-Québec ?

  • Sylvain Auclair - Abonné 16 novembre 2010 11 h 37

    Coudonc, y ont-tu internet à Québec?

    Ça fait plus qu'un siècle que des monorails suspendus fonctionnent, en particulier en Allemagne.
    Évidemment, si on prend ses infos techniques dans Les Simpson...

    Ce serait bien de pouvoir utiliser les rails, mais tant que les lents convois de marchandises les monopoliseront, on devra s'en passer.

    Et puis, ça permettrait de se faire une belle technologie québécoise. Que penseriez-vous d'aller un jour à New York ou à Toronto dans les voitures de MonoQuébec?