Montréal - Sammy Forcillo est de retour dans Ville-Marie

Sammy Forcillo tentera de faire oublier la cuisante défaite qu'il a subie en 2001 et sera de nouveau candidat pour l'équipe de Gérald Tremblay dans l'arrondissement de Ville-Marie lors du scrutin de novembre prochain.

Gérald Tremblay et Pierre Bourque ont dévoilé hier les noms des candidats qui se livreront bataille dans l'arrondissement du centre-ville. Comme le maire Tremblay l'avait annoncé en février dernier, Benoit Labonté sollicitera la mairie de cet arrondissement. Il sera entouré de Sammy Forcillo, de Catherine Sévigny, de Karim Boulos et de Jean-Yves Duthel, qui tenteront de se faire élire comme conseillers.

Vétéran de la politique municipale, Sammy Forcillo avait été élu pour une première fois en 1978 au sein de l'équipe de Jean Drapeau. Recruté par Pierre Bourque en 1994, il avait claqué la porte du parti alors qu'il siégeait au comité exécutif. Lors du scrutin suivant, il était passé dans le camp de Jean Doré, alors chef d'Équipe Montréal, et avait réussi à se faire élire comme conseiller, mais lors des dernières élections, il avait mordu la poussière face à Robert Laramée. Relégué dans l'ombre, il occupe depuis quatre ans le poste de directeur du bureau du président du comité exécutif, Frank Zampino.

Dans les notes de l'allocution qu'il devait prononcer hier soir lors de la soirée d'investiture, Benoit Labonté s'en est pris aux conseillers de l'arrondissement de Ville-Marie, dont le mandat a été marqué par «la division érigée en système» non seulement entre les élus, mais également entre l'arrondissement et la ville centrale ainsi qu'au sein de la communauté. Il a dit s'étonner de la malpropreté qui règne dans le centre-ville malgré les sommes importantes consenties pour l'entretien par l'arrondissement, soit le quart de son budget annuel de 65 millions.

Les cinq candidats de l'Union des citoyens de l'île de Montréal (UCIM) auraient reçu l'appui de plusieurs personnalités politiques, parmi lesquelles Jean Doré, Bernard Landry, Pauline Marois et André Boulerice.

L'équipe Bourque

Dans le camp adverse, c'est Robert Laramée, l'actuel conseiller de Saint-Jacques, qui sollicitera la mairie de l'arrondissement pour l'équipe de Pierre Bourque. Les quatre candidats aux postes de conseillers seront Richard Fradette, qui dirige la Société de développement du Quartier latin, Linda Brault, Ybet Zamalloa et Pierre Mainville.

Lors du dévoilement des noms de ses candidats hier, Pierre Bourque a promis, s'il était élu le 6 novembre prochain, d'accroître de 20 % la dotation accordée à cet arrondissement vital pour la métropole. Il s'est également engagé à doubler les investissements publics au centre-ville.

C'est une lutte à trois qui se prépare dans l'arrondissement de Ville-Marie puisque l'actuelle conseillère de Peter-McGill et chef du parti Équipe Ville-Marie, Louise O'Sullivan, briguera elle aussi la mairie contre M. Labonté et M. Laramée.

Le chef de Vision Montréal, Pierre Bourque, a par ailleurs confirmé hier que Pierre-Yves Melançon sera candidat au poste de conseiller dans l'arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce. Il s'agit d'un retour dans l'arène politique pour celui qui avait été conseiller municipal avec le RCM, de 1982 à 1990, avant d'être réélu sous la bannière de Vision Montréal 1994. Pour sa part, Sonya Biddle, ex-conseillère défaite lors du scrutin de 2001, sollicitera la mairie de cet arrondissement.