Benoît Labonté rejoint Tremblay

Le président démissionnaire de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM), Benoît Labonté, fera en février le saut en politique municipale dans le parti du maire Tremblay, a appris Le Devoir de source sûre. M. Labonté a annoncé sa démission la semaine dernière de la présidence de la CCMM en indiquant qu'elle entrerait en vigueur le 4 février 2005 tout en ne révélant rien du «défi» qui l'attendait.

Or, selon nos informations, M. Labonté se joindra à l'Union des citoyens de l'île de Montréal (l'UCIM), le parti du maire Tremblay, qui a le vent dans les voiles à l'heure actuelle, notamment après sa victoire aux élections partielles dans l'arrondissement Saint-Laurent. Selon nos sources, M. Labonté voudrait oeuvrer dans l'arrondissement Ville-Marie. Actuellement, l'UCIM n'y compte qu'une seule élue, et c'est Vision Montréal, le parti de Pierre Bourque, qui détient la mairie de cet important arrondissement. M. Labonté le connaît bien, d'ailleurs, puisqu'il a été, dans les années 90, p.-d.g. du World Trade Center Montréal.

À la CCMM, M. Labonté a été le premier président «à temps plein» puisque ce n'était pas un poste permanent avant lui. Parce qu'il se montrait très actif dans le débat public municipal, notamment contre les défusions, les rumeurs de son engagement au niveau municipal courent depuis longtemps. Certains ont même cru en 2003 qu'il cherchait à fonder un nouveau parti municipal. M. Labonté est titulaire d'une maîtrise en science politique à l'Université de Montréal. Il a été conseiller spécial auprès de Paul Martin de 1993 à 1996, à l'époque où celui-ci était ministre fédéral des Finances.