Ristournes à Laval: Accurso n’était pas au courant, répète son avocat

Laval — Tony Accurso n’était « pas au courant » d’un système de ristournes sur les contrats de construction qui a eu cours sous l’administration de l’ex-maire de Laval Gilles Vaillancourt. Il n’y a donc pas participé, a plaidé jeudi son avocat, Me Marc Labelle, qui fait sa plaidoirie au procès pour fraude et corruption de l’entrepreneur. Me Labelle a soutenu que M. Accurso dirigeait de si grandes entreprises qu’il ne pouvait s’occuper lui-même de la gestion quotidienne et de l’octroi des contrats de construction. Vendredi, ce sera au tour du procureur de la poursuite, Me Richard Rougeau, de faire la sienne. Antonio Accurso fait face à des accusations de fraude, de corruption de fonctionnaires, d’abus de confiance et de complot.