Amiante: le maire de Thetford Mines se dit inquiet

Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne

Le règlement anti-amiante du gouvernement fédéral continue d’inquiéter le maire de Thetford Mines, Marc-Alexandre Brousseau, malgré le ton rassurant d’Ottawa. Il craint de voir sa région perdre le droit de transformer les résidus miniers issus de l’exploitation de l’amiante si le gouvernement fédéral se laisse influencer par des militants contre l’amiante. Le gouvernement fédéral veut adopter un règlement pour interdire complètement l’amiante et l’importation de produits qui en contiennent dès 2018. Des consultations sont en cours depuis le 20 avril et se termineront le 4 juin. La ministre fédérale de l’Environnement, Catherine McKenna, a pourtant réitéré lundi que ce règlement n’empêchera pas l’exploitation des résidus miniers issus de cette industrie. La région de Thetford Mines possède une importante quantité de résidus miniers qui pourraient être exploités pour en extraire d’autres minerais comme du magnésium.

1 commentaire
  • Bernard Terreault - Abonné 2 mai 2017 08 h 24

    Inquiet, moi aussi

    Beaucoup de travailleurs de l'amiante sont morts prématurément du cancer. Est-ce cette époque que le maire veut ramener au nom du "développement économique"? Est-ce vraiment un choix à faire entre être "riche et malade" et être "pauvre et en santé?