L’innovation récompensée

Réginald Harvey Collaboration spéciale
En 2016, la Ville de Shawinigan a reçu le prix Joseph-Beaubien.
Photo: UMQ En 2016, la Ville de Shawinigan a reçu le prix Joseph-Beaubien.

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

Une centaine de projets ont été soumis cette année dans le cadre du mérite Ovation municipale de l’Union des municipalités du Québec (UMQ). Depuis 13 ans, ce vaste regroupement du monde municipal québécois célèbre des initiatives prises par ses membres qui « mettent en avant des solutions originales pour répondre de façon optimale aux besoins des communautés ».

Plusieurs municipalités, peu importe leur taille, prennent des initiatives innovantes susceptibles de mieux desservir les communautés vivant sur leur territoire. C’est à ses dernières que l’UMQ souhaite rendre hommage par l’entremise de ce mérite, réparti en sept catégories. Finalement, deux grands prix sont remis : le prix Joseph-Beaubien (fondateur de l’UMQ) et le prix Coup de coeur.

Le notaire Guy Leblanc, qui fut maire de Trois-Rivières de 1990 à 2001 et qui est demeuré un proche collaborateur de l’UMQ depuis son retrait de la vie politique, préside le jury du mérite Ovation dont le nombre de participants ne cesse de croître : « Cette année s’est avérée plutôt riche car on s’est penché sur une centaine de dossiers alors qu’il y en avait de 35 à 40 au début », note-t-il.

Chacune des municipalités finalistes devra monter un kiosque qui sera visité lors des assises annuelles de l’Union. Une telle réalisation joue un rôle déterminant dans l’octroi des prix, car elle permet aux participants d’étoffer leur projet soumis. « On les visite tous durant une journée complète sur les lieux du congrès et c’est à ce moment-là qu’on choisit un gagnant par catégorie. À la toute fin, les deux grands prix sont octroyés. » De plus, un prix est décerné par l’ensemble des participants aux assises, indépendamment des choix du jury.

« Pour les kiosques, les villes envoient habituellement au congrès les employés ou les bénévoles qui ont travaillé sur le projet, ce qui les met en valeur et ce qui en fait de bons ambassadeurs pour leurs municipalités », souligne Guy Leblanc. Ce dernier précise qu’en plus d’offrir une belle représentation aux candidats, le mérite Ovation comporte de nombreux avantages pour tous les participants aux assises. « Les municipalités puisent là des idées qui vont les amener à cheminer plus avant. C’est une source d’inspiration pour elles en ce qui a trait à l’amélioration de la qualité de vie des citoyens et à leur propre efficience, notamment sur le plan de la gestion. »

Un rayonnement élargi

Pour la première fois depuis le lancement de cette reconnaissance, les finalistes de cette année profiteront d’une vitrine élargie. En effet, l’Association francophone pour le savoir (Acfas) présentera leurs projets dans le cadre de son 85e congrès qui se tiendra du 8 au 12 mai, à l’Université McGill.

« J’ai suggéré à l’UMQ de faire quelque chose dans le cadre du congrès de l’Acfas de mai parce que l’innovation dans le monde municipal est très peu connue. Très souvent, les municipalités sont vues comme des retardataires dans ce domaine », indique Richard Shearmur, membre du jury du mérite Ovation et professeur à l’École d’urbanisme de McGill. « Mes propres études et mes expériences avec l’UMQ démontrent que ce n’est pas le cas. On veut donc montrer cette réalité à un public beaucoup plus large. »

Pour atteindre cet objectif, deux colloques se tiendront dans l’après-midi du 9 mai afin d’échanger au sujet de l’innovation municipale d’un point de vue théorique et en se basant sur des exemples pratiques. Par la suite, un 5 à 7 se déroulera au pavillon Trottier de McGill où les municipalités finalistes au mérite Ovation auront déménagé leur kiosque afin de les soumettre à l’attention des chercheurs et du public.

Le professeur Shearmur insiste sur l’essence même des projets et donc sur l’importance de leur rayonnement auprès du grand public : « Ils ont pour but d’améliorer la qualité de vie des citoyens d’une manière ou d’une autre. »