En bref - L'aide au logement est prolongée

Devant l'imminence d'une nouvelle crise du logement en 2004, le gouvernement du Québec fait volte-face et prolonge d'au moins un an son programme d'aide d'urgence destiné aux familles en détresse.

Ainsi, le gouvernement Charest dépensera 14,6 millions pour soutenir 3700 ménages qui risquent de se retrouver sans logis le 1er juillet, a annoncé hier le ministre responsable de l'habitation, Jean-Marc Fournier. Il s'agit d'un revirement de situation puisque le ministre Fournier avait annoncé, en janvier dernier, son intention de mettre fin au programme, mis sur pied en 2001. Dans la plupart des cas, l'aide mensuelle oscille entre 300 $ et 400 $, mais elle peut atteindre parfois 500 $. Le montant n'est pas plafonné. De ces 3700 ménages, 2500 d'entre eux bénéficient de l'aide d'urgence depuis l'an dernier et continueront de recevoir des prestations pour un an.