Laval: Sanctions contre sept ex-élus dont Duplessis

Sept anciens élus lavallois, parmi lesquels l’ex-maire déchu, Alexandre Duplessis, ont reçu des constats d’infraction, de la part du Directeur général des élections du Québec (DGEQ), pour du financement illégal au profit du PRO des Lavallois en 2010 et 2011. Le DGEQ reproche à Alexandre Duplessis d’avoir versé une contribution de 1000 $ à l’ancien parti de Gilles Vaillancourt « autrement qu’à même ses propres biens ». M. Duplessis, de même que les ex-conseillers Pierre Cléroux, Ginette Grisé, Sylvie Clermont, Madeleine Sollazzo et Denis Robillard, soupçonnés de la même infraction, se sont vu imposer une amende de 1885 $. Dans le cas de M. Cléroux, le DGEQ précise que l’ancien élu est soupçonné de « manoeuvre électorale frauduleuse » et lui impose une amende additionnelle de 6260 $. Élu maire par intérim en 2012 pour remplacer Gilles Vaillancourt, Alexandre Duplessis avait démissionné dans la disgrâce après qu’il eut porté plainte contre une escorte pour une tentative d’extorsion. De son côté, Gilles Vaillancourt fait aujourd’hui face à des accusations de fraude, de complot et de gangstérisme.