Jean Tremblay a un style de gestion dépassé, selon Sylvain Gaudreault

Le départ du maire de Saguenay Jean Tremblay mettra fin à un style de gestion autoritaire d’une autre époque, a déclaré mardi le député péquiste Sylvain Gaudreault.

M. Gaudreault a estimé que cette décision, annoncée lundi par M. Tremblay, apportera une nouvelle vision et plus d’ouverture à l’hôtel de ville.

Député de Jonquière, M. Gaudreault a affirmé qu’il souhaite terminer son mandat, malgré un récent sondage qui montre qu’il pourrait être élu maire de Saguenay.

Lundi, M. Tremblay a annoncé qu’il ne se représentera pas à la prochaine élection municipale de 2017, qui marquera le 20e anniversaire de sa première élection.

M. Gaudreault n’a pas caché, mardi, qu’il ne partageait pas la vision de M. Tremblay, avec qui il a eu quelques différends dans le passé.

Dans un échange avec la presse parlementaire, à l’Assemblée nationale, M. Gaudreault a estimé que son départ apportera un changement bénéfique.

« Ça va occasionner des changements dans les façons de faire, dans l’écoute, dans une nouvelle vision, a-t-il dit. Vous savez qu’il avait un style de leadership assez autoritaire. Je pense qu’on est rendu à une autre époque, tout ça, ça peut changer. »

M. Gaudreault a rappelé qu’à l’élection municipale de 2009, il avait pris position en faveur de l’adversaire de M. Tremblay.

« Quant à moi, ça ferait longtemps qu’il aurait dû partir, a-t-il dit. Mais maintenant je ne veux pas m’acharner plus que ça. Il a annoncé son départ hier, et c’est correct. Je le respecte et je pense qu’il a pris une décision réfléchie. »

1 commentaire
  • Jacques Boulanger - Inscrit 22 septembre 2015 17 h 38

    « un style de gestion dépassé »

    Pas seulement le style. L'homme au complet. Pas très reluisant non plus pour ses électeurs. Ceci explique cela.