Le maire Tremblay ne se représentera pas en 2017

Le règne du coloré maire de Saguenay, Jean Tremblay, tire à sa fin : il ne se représentera pas comme candidat à la fin de son mandat qui se termine dans deux ans.

Celui qui célébrera ses 20 ans en tant que maire en 2017 a fait part de sa décision sur sa page Facebook lundi.

M. Tremblay avait été élu maire de Chicoutimi en 1997. La ville a par la suite été fusionnée à Jonquière, à La Baie et aux municipalités de Laterrière, Lac-Kénogami, Shipshaw ainsi qu’à une partie de la municipalité de Canton, pour former Saguenay dont M. Tremblay est maire depuis son premier scrutin en 2001.

L’homme aux propos colorés et aux déclarations-chocs a été réélu pour son cinquième mandat en 2013 avec une forte majorité — encore une fois.

Le maire, un fervent catholique, est connu notamment pour avoir défendu bec et ongles le droit de réciter la prière au début des séances du conseil municipal. Il s’est battu jusqu’en Cour suprême du Canada où il a finalement perdu son combat : le plus haut tribunal du pays a ordonné en avril dernier l’arrêt de la prière, jugeant qu’elle contrevenait au principe de neutralité religieuse de l’État.

Sur le message mis en ligne sur sa page Facebook, intitulé « Décision mûrement réfléchie », le controversé maire écrit qu’il a commencé à réfléchir à son avenir il y a quelque temps et que le temps était venu « de passer le flambeau ». « Oui, j’avais prévu partir et j’étais même de plus en plus certain que j’avais fait le tour du jardin au niveau municipal », écrit-il.

Il énumère certaines choses qu’il voulait accomplir avant de partir, dont laisser une ville qui offre des services impeccables, une facture de taxes incomparable, dans un état qui lui permet d’espérer devenir encore plus prospère.

5 commentaires
  • Christian Montmarquette - Abonné 21 septembre 2015 19 h 19

    Dieu merci !!

    Remercions le Seigneur pour cette grâce !!

    • François Dugal - Inscrit 21 septembre 2015 22 h 31

      Récitons un "Pater" et trois "Ave" pour le réussite de sa retraite.

    • Pierre Lefebvre - Inscrit 22 septembre 2015 04 h 47

      Et il vous nuisait en quoi ? Vous ne demeurez pas au Saguenay, à ce que je sache. Si les citoyens l'ont choisi, de quoi je me mêle ?

      PL

  • Jean Teneglio - Abonné 21 septembre 2015 22 h 50

    Enfin

    ...

  • Jean-Guy Mailhot - Inscrit 22 septembre 2015 01 h 17

    Vous nous manquerez...un ti-peu ;-)

    Je suis de Ville de Saguenay, et plusieurs amis tout comme moi, avons remarqué que depuis sa cuisante défaite en Cour suprême ( jugement unanime contre M. Tremblay ) sur la prière catho avant l'assemblée du conseil municipal, donc depuis ce temps le maire Tremblay n'est plus le même.

    Depuis, il avait perdu son arrogance au conseil de ville principalement. Je crois que lui aussi, comme son héros, a levé les yeux au ciel et a laché la fameuse phrase: ''pourquoi m'as-tu abandonné? '', puis a laché la ''patate''!

    L'apôtre Matthieu lui a peut-être soufflé à l'oreille ceci: ''Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes.'' Matthieu 6,5

    Je m'attends à une ressurection dans son cas aussi. En politique provinciale probablement ( quoi qu'il a un fort penchant pour les Conservateurs, mais trop tard maintenant le candidat est choisi ).

    Faut cependant rendre à César ce qui est à César, il nous a donné quelques belles réalisations, et aussi beaucoup de rires!

    Bonne chance.