Le candidat John Tory est élu nouveau maire de Toronto

Toronto —  Il n'y aura pas de dynastie Ford à Toronto. Elle a été tuée dans l'œuf. Doug Ford, le frère du controversé Rob Ford qui a dû se retirer de la course à la mairie en début de campagne à cause de problèmes de santé, a échoué dans sa tentative à conserver la mairie torontoise dans le giron familial.

Les électeurs torontois ont plutôt jeté leur dévolu sur l'ancien chef du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario, John Tory.

Les résultats ont été plus serrés que ne le prévoyaient les sondages. À 20h40, alors que 1629 des 1767 boîtes de scrutin avaient été dépouillées, M. Tory avait obtenu 39,41 % des suffrages. M. Ford en avait récolté 34,77 %.

Malgré cela, la victoire de M. Tory n'a jamais vraiment été mise en doute. Dès l'entrée des premiers résultats, peu après 20 h 15, il détenait déjà une bonne avance sur Doug Ford.

Olivia Chow, l'ancienne députée néodémocrate et veuve de l'ancien chef national du NPD, Jack Layton, se contentait de la troisième place, recueillant 22,90 pour cent des voix, un résultat plutôt décevant pour celle qui était considérée comme la favorite au moment de se lancer dans la campagne.

Rob Ford élu

L'ancien maire, Rob Ford, fera quand même un retour à l'Hôtel de Ville. Il a été élu à titre de conseiller municipal dans le district no 2, devançant son plus proche rival par plus de 47 points de pourcentage.

Environ 1,6 million d’électeurs étaient inscrits sur les listes.

Des élections se déroulent dans plus de 400 municipalités ontariennes.