Olivia Chow sera candidate à la mairie de Toronto

La députée fédérale Olivia Chow de prévoit lancer officiellement sa campagne pour la mairie de Toronto jeudi.
Photo: La Presse canadienne (photo) Sean Kilpatrick La députée fédérale Olivia Chow de prévoit lancer officiellement sa campagne pour la mairie de Toronto jeudi.
Ottawa — Olivia Chow démissionnera de son poste de députée à la Chambre des communes afin de se porter candidate à la prochaine élection municipale de Toronto, a appris La Presse canadienne.

La députée de Trinity-Spadina a l’intention de remettre sa démission dès mercredi au président de la Chambre des communes.

Mme Chow prévoit lancer officiellement sa campagne à la mairie dès jeudi, dans le quartier du centre-ville de Toronto où elle a grandi, St Jamestown, après l’arrivée de sa famille au Canada.

Jamey Heath, qui sera le directeur des communications de la campagne de Mme Chow, a indiqué que celle-ci sera la seule candidate progressiste de la course qui compte déjà de nombreux appelés.

Il a toutefois prédit que Mme Chow tentera de rallier des appuis provenant de tous les horizons politiques, y compris ceux d’anciens partisans du maire actuel de Toronto, Rob Ford.

« Il y a deux candidats qui peuvent attirer les cols bleus qui votent habituellement à Toronto. L’un d’entre eux est Rob Ford, l’autre est Olivia Chow, a déclaré M. Heath. Je ne vois pas John Tory nouer avec eux. Olivia le peut. »

Mme Chow rappellera qu’elle a grandi à Toronto au sein d’une famille modeste d’immigrants. M. Heath estime que plusieurs électeurs torontois pourront s’y identifier. « Elle a une modeste éducation. Elle ne parle pas de transport en commun, elle utilise le transport en commun. Elle l’a fait pendant toute sa vie. »

Appuis

Si d’autres néo-démocrates, comme Brian Topp, pourront être impliqués dans la campagne de Mme Chow, celle-ci sera toutefois dirigée par un stratège conservateur d’expérience, John Laschinger, tandis que la tactique sera déterminée par un libéral bien connu, Warren Kinsella.

La députée a déjà reçu de nombreux appuis au-delà de la famille néo-démocrate, dont celui de l’ancien ministre libéral provincial et ancien candidat malheureux à la mairie de Toronto, George Smitherman.

M. Heath a aussi dit que Mme Chow a l’intention d’insister sur la nécessité d’un changement à la tête de Toronto après que les écarts de conduite de Rob Ford eurent fait les manchettes des médias à l’échelle de la planète. « La déception envers Rob Ford à Toronto est profonde. Notre campagne s’adressera à ceux qui sont déçus. »

Toutefois, elle ne compte pas s’en prendre à la personnalité de Rob Ford. « C’est l’un des défis de notre campagne. Si notre reproche envers Rob Ford tourne autour de ses scandales personnels, on donnera l’impression qu’il est quand même un bon maire », a souligné M. Heath.

À voir en vidéo