Propos obscènes: le maire Rob Ford présente ses excuses

Toronto — Le maire de Toronto, Rob Ford, a de nouveau présenté des excuses à la population, jeudi, cette fois pour avoir tenu des propos obscènes plus tôt en matinée.

En point de presse juste avant la séance du conseil municipal, jeudi matin, le maire a eu recours à des termes vulgaires pour plaider qu'il n'avait jamais demandé à une employée si elle voulait avoir un rapport sexuel oral avec lui.

Rob Ford a déclaré en direct à la télévision qu'il était heureux dans sa vie de couple, et qu'il «avait amplement de quoi manger à la maison».

Quelques heures plus tard, accompagné de sa femme, il a déclaré en conférence de presse qu'il subissait un stress intense depuis les derniers mois, et que les plus récentes attaques dont il avait été victime l'ont poussé à bout.

Selon des documents de la cour, un autre employé du maire a déclaré que Rob Ford a fait les commentaires à l'employée alors qu'il était en état d'ébriété dans un restaurant du centre-ville.

En matinée, Rob Ford y est allé d'une mise en garde à l'endroit de ses détracteurs, soutenant notamment qu'il pourrait intenter des poursuites contre des membres de son personnel qui ont raconté aux policiers qu'au moins une de ses amies était une prostituée.

Selon les documents judiciaires rendus publics mercredi, des proches du maire se seraient déjà inquiétés de sa consommation de drogues, d'un épisode de conduite en état d'ébriété, et même de la présence possible de «prostituées» dans son bureau de l'hôtel de ville.

Ces allégations n'ont pas été prouvées devant un tribunal.

À voir en vidéo