Le maire de Huntingdon menace de démissionner

Le coloré maire de Huntingdon menace de démissionner si le conseil municipal de sa municipalité ne revient pas sur sa décision d’interdire l’implantation d’une résidence et d’un cimetière pour musulmans, ainsi qu’une mosquée. « Je ne peux pas croire que tu souhaites la bienvenue à une communauté, qui met 1 million sur la table, et qu’on leur dit non », a expliqué Stéphane Gendron mardi lors de son émission à Radio X.

 

Le 14 août dernier, les membres du conseil ont refusé une offre d’achat par la communauté musulmane de Saint-Hubert sur un terrain appartenant à la Ville. Furieux, M. Gendron a traité en ondes certains de ses concitoyens de racistes et une partie des conseillers municipaux de « bâtards retardés ».

 

Le maire Gendron a convoqué les conseillers à une séance de travail spécial, samedi matin, pour qu’ils rencontrent les promoteurs du projet. Dans un courriel envoyé mardi, il les avise aussi qu’il a demandé à la Commission des droits de la personne d’enquêter sur ce dossier. « Si vous refusez le projet, assumez votre racisme et vos préjugés d’ignares. N’inventez pas de fausses raisons ou des mensonges. Mais il est hors de question que ce geste politique demeure sans effet », écrit-il, estimant que les élus ont le devoir « de casser les moules et faire évoluer les mentalités »

15 commentaires
  • Martin Simard - Inscrit 28 août 2013 06 h 07

    Encore des promesses...

    Mais on a bien hâte...

  • Pierre Labelle - Inscrit 28 août 2013 06 h 25

    Les frasques à Gendron.

    "Casser les moules et faire évoluer les mentalités", en qualifiant ceux qui ne pense pas comme toi de bâtards retardés.... c'est ça ta recette Gendron? Pas très fort pour un maire Stéphane, et tout cela, dit sur les ondes d'une radio poubelle. Il y a des façons plus civilisés de s'exprimer, même pour les pseudos vedettes comme toi.

  • Marcel (Fafouin) Blais - Abonné 28 août 2013 07 h 13

    … est toute proche … !

    « Furieux, M. Gendron a traité en ondes certains de ses concitoyens de racistes et une partie des conseillers municipaux de « bâtards retardés ». (Gaétan Pouliot, Le Devoir)

    Peu importe les raisons motivant une furie, il est indécent et disgracieux qu’un maire de cette trempe traite en ondes, de noms indigestes (« bâtards retardés » … .), des personnes qui se donnent corps et âmes pour être au service de la communauté dont elles représentent.

    Ce maire, d’avis public, ou ce genre de personnage en autorité de fonction similaire, devrait être convoqué soit en justice, soit devant le ministre des villes et municipalités, et ce, afin de s’expliquer ou de rendre les armes !

    Du même souffle, si ce maire ne lui sied pas d’accueillir une décision démocratique, la porte de sortie …

    … est toute proche … ! - 28 août 2013 -

    • Michel Gagnon - Inscrit 28 août 2013 09 h 23

      La couleur de l'argent (1 million mis sur la table) semble faire perdre toute décence à M. Gendron... mais en a-t-il déjà eu (je parle de décence, et non d'argent)? Il accuse les opposants de donner de fausses raisons. Mais quelles sont ses vraies raisons à lui?

    • André Michaud - Inscrit 28 août 2013 15 h 51

      Est-ce que M.Gendron devrait se prononcer contre la liberté religieuse et intedire d'autres religions que le catholicisme??? Ce serait approuver le racisme carrément, et aller contre la charte des droits.

  • François Dugal - Inscrit 28 août 2013 07 h 26

    Menace de démission

    «Le maire de Huntingdon menace de démissionner»,
    Bonne idée.

    • Pierre Denis - Inscrit 28 août 2013 14 h 15

      Mettez en. Bon débarras !

  • André Martin - Inscrit 28 août 2013 08 h 18

    C'est reparti pour un tour!

    Le truculent maire de Huntingdon voudrait aussi sans doute leur donner une église en boni (sans doute en faillite de toute façon). Ces généreux musulmans n'auraient qu' à démonter le clocher et y installer une coupole à la place; et voilà, ça serait reparti pour un tour dans la grande noirceur duplessiste!