Via Rail cessera de desservir Gaspé

Via Rail suspend son service de train de passagers en Gaspésie, ce qui mécontente le député néodémocrate de la Gaspésie -Îles-de-la-Madeleine, Philip Toone. Une décision qui n’est pas sans conséquence pour les voyageurs en partance de Montréal.

 

« Ça n’a pas de bon sens. Je suis vraiment surpris de cette décision, d’autant que Via Rail n’a cessé de répéter qu’elle croyait à la Gaspésie », déplore le député, visiblement sous le choc au moment où Le Devoir l’a joint par téléphone. Il réagissait ainsi à la décision de l’entreprise ferroviaire qui, par voie de communiqué publié jeudi, annonçait la suspension de son « transport par rail de passagers voyageant sur les liaisons entre Matapédia, New Carlisle et Gaspé » en invoquant l’état du chemin de fer et « des problèmes reliés aux infrastructures ferroviaires » de la Société du chemin de fer de la Gaspésie.

 

« On ne peut pas mettre en danger nos trains, les employés et les passagers. La sécurité est très importante », rapporte le porte-parole de Via Rail, Jacques C. Gagnon, qui confirme par ailleurs que son entreprise va suspendre après le 17 septembre prochain le service d’autocar.

 

Jusqu’à tout récemment, le train se rendait jusqu’à New Carlisle. De là, Via Rail offrait aux passagers un autobus nolisé qui les transportait jusqu’à Percé ou Gaspé. Donc après le 17 septembre, les passagers en partance de Montréal vers la Gaspésie seront débarqués à Matapédia et ils devront, pour le reste du voyage, se déplacer par leurs propres moyens. « C’est déplorable comme décision. Nous demandons que Via Rail maintienne à tout le moins son service d’autocar », laisse tomber Philip Toone, qui souhaite « que les gens se mobilisent ».