Montréal - La langue doit être un enjeu au scrutin du 3 novembre, dit le MQF

Le Mouvement Québec français (MQF) entend s’impliquer dans la campagne électorale municipale à Montréal. Le président du MQF, Mario Beaulieu, veut s’assurer que la question linguistique fasse partie des enjeux des candidats à la mairie. M. Beaulieu cible la campagne de la région métropolitaine, parce que plus de 85 % des 50 000 nouveaux arrivants chaque année au Québec s’y installent. Selon lui, Montréal s’anglicise de plus en plus, et il déplore qu’aucun parti municipal n’ait encore proposé de solutions pour contrer ce phénomène. Mario Beaulieu rappelle qu’il y a dix ans, une politique linguistique municipale a été déposée à l’Office québécois de la langue française par la Ville de Montréal, mais, à son avis, aucun progrès n’a été observé depuis. Il prétend que plusieurs services municipaux ne respectent pas les principes de la politique, notamment en transmettant des documents bilingues, en enregistrant des messages téléphoniques bilingues, et en apposant de l’affichage bilingue. La nécessité d’apprendre le français devient peu importante si tous les services municipaux sont systématiquement disponibles en anglais, dit-il. Mario Beaulieu estime que le statut de langue officielle et commune pour le français à Montréal est essentiel afin de permettre l’inclusion de tous les citoyens et les nouveaux arrivants dans un espace public commun.

2 commentaires
  • Gilles Delisle - Abonné 22 juillet 2013 06 h 56

    La langue, mais aussi l'intrusion de la religion!

    D,une importance capitale , la langue francaise à Montréal! Mais il y a un autre sujet, aussi grave qui s'amorce à Montreal. Comment expliquer qu'une candidate puisse se présenter devant l'électorat en disant qu'elle ne peut serrer la main des hommes , parce que sa religion l'interdit! Il y a 50 ans au Québec, on se débarrassait de la colliusion de nos évèques et prêtres avec les politiciens, mais voilà donc le retour d'une religion dans la sphère du politique par le biais de cette juive qui veut introduire des règles inacceptables dans le milieu politique! Qu'on précise les règles , au plus vite , avant qu'il ne soit trop tard.

  • Danièle Fortin - Inscrite 22 juillet 2013 16 h 47

    Mario Beaulieu le collabo

    M'est avis que si Mario Beaileu tenait tant à ce que le français soit préservé là où il est le plus menacé, soit dans la métropole, il n'aurait pas sabordé le Mouvement Montréal français au profit du très peu menaçant " Mouvement Québec français".