Montérégie - Le niveau du lac Champlain atteint un record

Saint-Jean-sur-Richelieu — Les sinistrés de la Montérégie ne cessent d'être mis à l'épreuve. Après la pluie, c'était au tour des vents forts de pousser les niveaux à la hausse, de sorte que, selon la Sécurité civile du Québec, le record du 23 mai a été dépassé de 15 cm mercredi à Saint-Armand, en bordure du lac Champlain.

À un certain moment, le niveau a monté de 60 cm en moins d'une heure en raison de puissantes vagues, nécessitant l'envoi de renforts.

Des équipes de la Sécurité civile ont été dépêchées sur les lieux, de même qu'un contingent de militaires, afin de remplir et d'empiler de nouveaux sacs de sable et de renforcer des digues érigées au début de la catastrophe.

Plus en aval, pendant ce temps, les riverains du Richelieu n'ont guère été épargnés alors que le trop-plein du lac élevait le niveau du cours d'eau.

À Saint-Jean-sur-Richelieu, ce niveau n'était plus qu'à huit centimètres du record du 23 mai, mercredi. En revanche, les autorités s'attendaient tout de même à une baisse minime de 3 à 5 centimètres des niveaux hier et de 4 cm aujourd'hui et demain.

Bien qu'il soit maintenant évident que l'eau ne se sera pas retirée les 11 et 12 juin, la Grande Corvée prévue par SOS-Richelieu à ce moment est maintenue puisqu'il y aura déjà beaucoup de travail à faire.

Toutefois, elle a aussi été étendue au week-end des 18 et 19 juin, car une baisse constante des niveaux devrait permettre à des sinistrés additionnels d'amorcer leurs travaux de nettoyage.
3 commentaires
  • Sanzalure - Inscrit 3 juin 2011 06 h 33

    Un monde sans précédent

    Ce record sera sans doute battu l'année prochaine ou l'autre après. Les experts se fient sur le passé, mais le monde a changé et leurs modèles ne sont plus fiables. Une chose est certaine : il y aura de plus en plus de catastrophes et elles seront de plus en plus graves.

    SERGE GRENIER

  • Labelle Michel - Inscrit 3 juin 2011 12 h 26

    Réchauffement climatique???


    Le niveau du lac Champlain a atteint un record à cause des précipitations de neige et du froid qui ont atteint des niveaux records cet hiver aux États-Unis.

    Y a-t-il encore quelqu'un qui osera parler de réchauffement climatique?

  • Marie-Anne Champoux Guimond - Abonnée 8 juin 2011 10 h 43

    Changements climatiques

    @ Michel Labelle: Vous avez tout à fait raison de mentionner que le terme «réchauffwement climatique» est inadéquat. C'est pourquoi il faut plutôt employer l'expression «changements climatiques», plus représentative de la réalité. Ainsi, si les changements climatiques engendrent une augmentaiton de la température en certains endroits, ils causent aussi une dimiution de celle-ci ailleurs, une augmentation des précipitations dans certaines régions et en contrepartie, une accroissement du nombre et de l'intensité des sécheresse dans les zones arides. En somme, ce phénomène causé par l'homme accentue les «extrêmes».