Compressions budgétaires - Les HLM sont toujours privées de 80 millions pour leur entretien

Les Offices municipaux d'habitation (OMH) du Québec pourraient devoir retarder les travaux d'entretien et de rénovation de leurs HLM en raison des compressions de 80 millions de dollars qui leur seront imposées l'an prochain. Plusieurs députés péquistes ont pressé hier le ministre responsable de l'habitation, Laurent Lessard, d'intervenir dans le dossier pour convaincre Ottawa de faire sa part.

Les députés Nicolas Girard, Carole Poirier, Lisette Lapointe et Bernard Drainville ont montré du doigt la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), qui a refusé, pour 2011, de verser une contribution financière semblable à celle consentie en 2009 et en 2010.

Ce trou de 80 millions dans leurs budgets forcera les OMH à renoncer à une partie des travaux déjà planifiés pour l'an prochain, a signalé M. Girard. À Montréal seulement, ces compressions s'élèveront à 20 millions et affecteront 10 000 locataires, a-t-il précisé. Les députés ont exigé du ministre Lessard qu'il s'entende avec le gouvernement fédéral à ce sujet.

Laurent Lessard a déjà entrepris des discussions avec la ministre fédérale des Ressources humaines, Diane Finley, a fait savoir hier l'attaché de presse du ministre, Sylvain Bourassa. «C'est drôle que l'opposition se réveille aujourd'hui, parce que nous, on est déjà en négociations depuis plusieurs mois avec Ottawa là-dessus», a-t-il expliqué.

M. Lessard a envoyé une lettre à ce sujet à la ministre Finley le 10 décembre dernier et il a demandé une rencontre avec elle, a ajouté M. Bourassa.

Le FRAPRU est satisfait

L'habitation était également au menu d'une discussion qui a eu lieu hier matin entre le ministre Lessard et François Saillant, le coordonnateur du Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU). Celui-ci est sorti satisfait de la rencontre, car le ministre Lessard l'a assuré que, dans le cadre du prochain budget du Québec, il demanderait à son collègue du ministère des Finances, Raymond Bachand, un financement pour la construction de 15 000 logements sociaux au cours des cinq prochaines années.

L'association des propriétaires du Québec ne partage pas l'enthousiasme de M. Saillant, car elle estime plus approprié de privilégier le soutien financier aux personnes qui en ont besoin que de financer des infrastructures immobilières ne favorisant pas la mixité socioéconomique.