5000 manifestants à la Marche verte à Ville-Marie - Charest promet de ne pas laisser tomber le Témiscamingue

Le premier ministre du Québec, Jean Charest, a promis, hier, de ne pas laisser tomber la région du Témiscamingue qui avait plus tôt imploré son secours.

Les citoyens de la région s'étaient mobilisés dans la journée afin de réclamer une intervention gouvernementale rapide pour résoudre les graves ennuis économiques qui les affligent.

La Marche verte, qui s'est déroulée à Ville-Marie, a rassemblé près de 5000 personnes, soit le tiers de la population de toute la région du Témiscamingue. Plus de 300 entreprises et organismes ainsi que quatre écoles ont fermé leurs portes, par solidarité avec ceux qui réclament des gouvernements une meilleure aide sur le plan économique.

«C'est une initiative citoyenne. Je pense que la population avait besoin d'exprimer son mécontentement, d'exprimer cette solidarité et de dire au gouvernement: "Assez, c'est assez, maintenant il faut passer aux actions"», a affirmé le préfet de la MRC Témiscamingue, Arnaud Warolin. «On veut que les régions soient enfin considérées comme quelque chose de positif, et non comme un fardeau pour le Québec», a-t-il ajouté.

Le Témiscamingue est durement secoué par la crise dans les industries forestières et agricoles, ses deux piliers économiques. Des centaines emplois ont été perdus au cours des dernières années seulement dans ces deux secteurs.

De passage à Montréal, Jean Charest a assuré qu'il suivait la situation de près avec son ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue, Pierre Corbeil.

«C'est une région du Québec qui a besoin de tout l'appui possible venant du gouvernement du Québec pour pouvoir se développer. [...] D'ailleurs, il y aura des consultations sur l'aménagement forestier bientôt, alors nous serons au rendez-vous pour accompagner et seconder la population de la région du Témiscamingue», a dit M. Charest.

***

Avec La Presse canadienne
2 commentaires
  • Dada Pas Grincheux - Inscrit 9 novembre 2010 15 h 17

    et l'agriculture?

    je suis encore uen fois bien déçu de voir que nos dirigent oublie l'agriculture (qui est le deuxième pilier économique du Témiscamingue, l'article le mentionne)!

    La situation est la même au niveau de l'Abitibi, où l'agriculture est également unpilier économique sur point de s'écrouler.
    J'ai eu l'occassion de rencontrer M. Corbeil afin de discuter de l'agriculture en région et il est clair que ce dossier n'est pas une priorité pour le gouvernement. Je me permet même de citer M. Corbeil "Que voulez-vous que j'y fasse moi?". Tel a été sa réponse lorsqu'une dizaine d'éleveurs bovins ont manifesté leur mécontentement vis-à-vis des loi du marché qui sontentrain de littéralement les jeter à la rue!

  • meme moi ici - Inscrite 11 novembre 2010 08 h 46

    quoi! charest fait des promesses? ho la la!


    Suite à cet article du devoir, j'ai été voir cette fameuse marche verte sur youtube

    http://www.youtube.com/watch?v=YeKusY6XQO8

    j'y ai vu des gens nobles et fiers, des gens qui se tiennent les coudes
    j'y ai vu des enfants qui scandaient :"LE TÉMIS, J'Y VIS J'Y CROIS." Émouvant cet attachement à leur région.
    Je me suis alors dit: ha! TÉMISCAMINGUE , c' est donc ainsi que s'appelle le village gaulois d'astérix en 2010..
    Il est bon de voir des gens se tenir debout... Cependant, je crois que les gens de cette région devront continuer de se tenir les coudes, de ne pas compter sur le présent gouvernement, charest c' est bien connu, ne tient pas ses promesses,
    il ne cesse de nous le prouver de jour en jour...
    alors la deuxième étape pour les gens de cette région sera sans doute de mettre ce gouvernement à la porte et au plus vite. Alors allez-y , ne vous laissez pas endormir pas les promesses de charest, vous qui savez bien vous tenir debout ne vous mettez pas a genou devant ce gouvernement mafieux…placardez , aussi dans votre région


    http://www.ecoeurement.com/p/je-mengage.html