Réal Ménard abandonne Tremblay et pourrait rejoindre Harel

Réal Ménard
Photo: Réal Ménard

Réal Ménard renonce à faire équipe avec le maire Gérald Tremblay lors des élections municipales de novembre prochain, a appris Le Devoir. Le député bloquiste d'Hochelaga, qui comptait briguer la mairie de l'arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve sous la bannière d'Union Montréal, pourrait maintenant rejoindre le camp de Louise Harel.

Depuis des mois, Réal Ménard réfléchissait à la possibilité de se lancer en politique municipale, et afin d'évaluer ses chances d'être élu, il avait même commandé deux sondages dans l'arrondissement qu'il convoitait.

Il devait annoncer sa candidature la semaine dernière avec le parti du maire Tremblay, mais l'arrivée de Louise Harel a contrecarré ses plans. Ex-attaché politique de Louise Harel de 1988 à 1993 à l'époque où celle-ci était députée péquiste d'Hochelaga-Maisonneuve, Réal Ménard voyait mal comment il pourrait affronter son alliée de longue date. Après réflexion, il aurait abandonné l'idée d'être candidat avec Union Montréal.

M. Ménard restera-t-il à Ottawa ou se rangera-t-il dans le camp de Vision Montréal? Cette dernière hypothèse est la plus probable, selon nos sources, mais dans ce cas, il faudra déterminer dans quel arrondissement il se portera candidat et s'il briguera un poste de conseiller ou de maire d'arrondissement.

À l'heure actuelle, l'arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve est dirigé par la mairesse Lyn Thériault, de Vision Montréal, qui a déjà signifié son intention de solliciter un autre mandat. En 2008, Mme Thériault avait tenté de faire le saut dans l'arène provinciale comme candidate libérale dans le comté de Bourget lors d'une élection partielle, mais elle avait été défaite par le péquiste Maka Kotto. La semaine dernière, Mme Thériault a confié au Flambeau de l'Est qu'elle se réjouissait de l'arrivée de Louise Harel à la tête de Vision Montréal.

Un sondage de Repère communications et recherche, réalisé au début du mois de mai, a révélé que s'il briguait la mairie de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve avec Union Montréal, M. Ménard récolterait 43,3 % des intentions de vote, contre 29,2 % pour Lyn Thériault de Vision Montréal. Mais c'était avant l'arrivée de Louise Harel dans le paysage municipal.

M. Ménard n'a pas rappelé Le Devoir.

À voir en vidéo