Perquisition dans une entreprise de Tony Accurso

L'Agence du revenu du Canada a effectué une perquisition, hier, dans les bureaux de Simard-Beaudry, une entreprise appartenant à l'homme d'affaires Tony Accurso, a révélé hier la télévision de Radio-Canada.

Cette perquisition serait liée à une affaire de corruption d'un fonctionnaire de l'Agence du revenu du Canada, selon les informations obtenues par le réseau de télévision.

Tony Accurso est un important joueur dans le domaine de la construction. Il a fait récemment les manchettes en raison des liens d'amitié qu'il entretient avec le président de la FTQ, Michel Arsenault, et l'ex-président du comité exécutif de la Ville de Montréal, Frank Zampino. Les deux hommes ont d'ailleurs séjourné sur le luxueux bateau de croisière de M. Accurso lors de voyages de vacances.

L'entreprise Simard-Beaudry est l'une des nombreuses entreprises que détient M. Accurso. Elle se spécialise dans les grands projets, comme la construction de routes et de ponts, ainsi que dans les usines de traitement d'eau. Simard-Beaudry s'est alliée avec la firme Dessau pour former le consortium Génieau, qui a obtenu un contrat de 355 millions de dollars de la Ville de Montréal pour l'installation et l'entretien de compteurs d'eau.

L'Agence du revenu du Canada tiendra un point de presse aujourd'hui au sujet de la perquisition effectuée hier.

Interrogée à l'issue d'une allocution qu'elle a prononcée devant les membres de l'Association québécoise du transport et des routes (AQTR) hier midi, la ministre québécoise du Transport, Julie Boulet, a dit ne pas être au courant de la perquisition chez Simard-Beaudry. Appelée à commenter les allégations qui entachent l'industrie de la construction, elle s'est voulue rassurante en vantant les normes de son ministère en matière d'attribution de contrats.

À voir en vidéo