Le Cinéma Parallèle déménagera

Un nouveau complexe culturel, comprenant le Cinéma Parallèle et trois écoles artistiques (dont LADMMI, en danse contemporaine), sera érigé sur l'édicule du métro Saint-Laurent. Le projet immobilier piloté par la Société de développement Angus (SDA) devrait aboutir en 2011.

«Nous avons le terrain pour y installer LADMMI, mais je ne pouvais pas seulement y installer cette école, même si elle dessert des centaines d'étudiants», explique Christian Yaccarini, p.-d.g. de la SDA. Pour rentabiliser la construction, il fallait trouver d'autres partenaires et nous y sommes arrivés en respectant une cohérence culturelle.»

Plusieurs projets

Le site névralgique est convoité depuis des années par des promoteurs et a vu fleurir plusieurs concepts. Dans la nouvelle version, selon les informations obtenues par Le Devoir, l'école de danse occupera deux étages et l'École de l'imagerie numérique en accaparera deux également. Cette école spécialisée est affiliée aux cégeps du Vieux-Montréal, de Dawson et de Matane, mais aussi à Ubisoft et Electronic Arts. On y retrouvera aussi l'École de joaillerie.

La Maison du cinéma indépendant va idéalement comprendre cinq salles de projection pour le Cinéma Parallèle, mais aussi des espaces pour les différents festivals du secteur. Ils pourront se partager les espaces occupés par leur personnel, plus nombreux pendant chacun des événements. Ils pourront aussi utiliser les écrans du Cinéma Parallèle.

L'installation sur le boulevard Maisonneuve va créer un axe cinématographique liant à l'autre extrémité la Cinémathèque et l'ONF, à l'intersection de la rue Saint-Denis. Le Cinéma Parallèle doit quitter le complexe Ex-Centris, plus au nord sur le boulevard Saint-Laurent. Ce lieu de diffusion changera de vocation au profit de productions multimédias.

À voir en vidéo