Places L'Acadie et Henri-Bourassa - Les logements sociaux attendus pour juillet 2010

Une centaine de personnes ont répondu à l'appel de l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) et ont assisté hier soir à une séance d'information sur le réaménagement des Places L'Acadie et Henri-Bourassa, dans l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville.

Groupe Tyron entend démolir une vingtaine d'immeubles décrépits — triste héritage du promoteur immobilier Sadok Sagman, qui avait défrayé plusieurs fois la manchette en raison de l'état de délabrement de ses logements, — et construire un complexe résidentiel d'environ 1300 unités, c'est-à-dire 600 logements locatifs pour personnes âgées, 480 logements abordables en copropriété et 216 logements sociaux.

«Nous, on fait tout ce qu'on peut pour livrer les logements sociaux en juillet 2010», a indiqué le porte-parole de la Société d'habitation et de développement de Montréal (SHDM) et de Groupe Tyron, Pierre Guillot-Hurtubise. L'ensemble du projet serait complété d'ici la fin de 2012.

Groupe Tyron s'était porté acquéreur de quelque 21 immeubles laissés à l'abandon par Sagman au coût de 14,8 millions de dollars, en avril 2008.

Considérant l'état de décrépitude des immeubles, 265 ménages ont dû être relocalisés. «Ça, c'était une première pour nous», a indiqué la conseillère en développement de l'habitation à la Ville de Montréal, Julia Davies, qui a prêté main-forte aux locataires évincés de leur logement. Plus de 135 d'entre eux ont exprimé le souhait d'occuper un des 216 nouveaux logements sociaux.

Bien qu'aucune personne n'ait balayé du revers de la main le projet du Groupe Tyron, quelques personnes s'inquiètent notamment de la hauteur de deux immeubles et des espaces de stationnement limités. C'est une bonne idée, mais le projet principal était de garder tous les immeubles comme ils étaient et de les renouveler. Maintenant, tout va changer. [...] On espère le mieux, mais on attend le pire», a affirmé Fady El-Ariss qui habite Places L'Acadie et Henri-Bourassa depuis près de 18 ans et qui, impassible, assistait hier à la séance d'information organisée par l'OCPM. Le promoteur Tyron et la SHDM devront travailler d'arrache-pied pour établir un lien de confiance avec lui, indique-t-il. «Je n'ai plus confiance en personne.»

La hauteur des immeubles à logements pour personnes âgées et la disposition de ceux-ci sur le site sont sujettes à discorde. «On aurait aimé avoir un autre genre de projet. Nulle part dans le secteur, il y a des immeubles de 16 étages. Ce n'est pas pour éliminer des problèmes, qu'on cause d'autres problèmes», a affirmé la conseillère municipale du district d'Ahuntsic, Hasming Belleli. Mme Belleli souhaite que Groupe Tyron et la SHDM analysent les tenants et aboutissants de leur projet.

Une séance «d'audition des opinions» se tiendra le 18 février prochain. Les citoyens et organismes communautaires pourront, à cette occasion, adresser leurs commentaires sur le projet du Groupe Tyron à l'OCPM.

À voir en vidéo