Magasinage du temps des Fêtes - Labonté veut le stationnement gratuit au centre-ville

Dans le but d'inciter les Montréalais à faire leurs emplettes de Noël au centre-ville, le maire de l'arrondissement de Ville-Marie et chef de l'opposition, Benoit Labonté, souhaite suspendre la tarification des parcomètres sur le territoire de son arrondissement du 20 au 28 décembre. L'idée a aussitôt été rejetée par l'administration Tremblay qui soutient que l'arrondissement n'a pas le pouvoir de décréter une telle mesure sur les rues commerçantes telles que Sainte-Catherine et Saint-Denis.

Benoit Labonté a invoqué le climat économique difficile pour justifier sa décision. Il estime qu'offrir aux Montréalais un stationnement gratuit pendant la période des Fêtes sera bénéfique aux commerçants du centre-ville. Ville-Marie compte 8113 parcomètres. La suspension de la tarification entraînera des pertes de revenus bruts de quelque 800 000 $, qui se traduiront par un manque à gagner de 150 000 $ pour l'arrondissement lorsque l'on soustrait les dépenses liées aux opérations, selon M. Labonté.

Le maire de l'arrondissement entend également demander à la ville-centre de permettre aux usagers de la Société de transport de Montréal (STM) de voyager gratuitement du 23 au 26 décembre. Il a toutefois été incapable de chiffrer le coût de cette action. Les deux mesures devaient être soumises au vote des élus hier soir, lors du conseil d'arrondissement. L'équipe de M. Labonté y est majoritaire.

Ces propositions ont fait bondir le vice-président du comité exécutif, Sammy Forcillo, qui a qualifié M. Labonté de «toupie.» La gratuité des parcomètres aura l'effet contraire de celui recherché, dit-il. Les travailleurs du centre-ville ne se gêneront pas pour garer leur voiture pendant de longues périodes au détriment des clients des commerces du centre-ville, selon lui.

De plus, l'arrondissement n'a pas le pouvoir de décréter une telle mesure, affirme Sammy Forcillo. Les décisions liées au réseau artériel, qui comprend la rue Sainte-Catherine, la rue Saint-Denis, le boulevard de Maisonneuve et le boulevard René-Lévesque, relèvent de la compétence de la ville-centre et requièrent l'aval du conseil municipal. Le centre-ville pourrait donc se retrouver avec 4082 parcomètres gratuits sur les rues locales et 4031 parcomètres payants sur les grandes artères.

Quant à la gratuité aux usagers de la STM, M. Forcillo l'a rejetée d'emblée parce qu'elle est selon lui trop coûteuse.

À voir en vidéo