La Ville de Montréal peaufine sa stratégie de déneigement

Bientôt, les Montréalais pourront suivre en temps réel  l’avancement des opérations de déneigement dans leur secteur.
Photo: Jacques Nadeau Bientôt, les Montréalais pourront suivre en temps réel l’avancement des opérations de déneigement dans leur secteur.

L'hiver dernier a été éprouvant pour les Montréalais. Appréhendant un autre hiver difficile, la Ville de Montréal a annoncé, hier, la mise en place d'une série de mesures susceptibles d'améliorer sa performance en matière de déneigement. Il ne reste qu'à attendre la neige...

La métropole a reçu 412 cm de neige l'hiver dernier, selon les données recueillies par Environnement Canada. De nombreux Montréalais ont gardé de mauvais souvenirs des sept tempêtes qui ont laissé plus de 30 cm chacune.

«Nous vivons dans un pays de neige. Ne nous demandez pas de ramasser la neige avant qu'elle tombe», a prévenu hier Marcel Tremblay, responsable des services aux citoyens au comité exécutif, aussi connu comme «l'homme des neiges» de l'hôtel de ville.

La Ville estime qu'une bordée de moins de 30 cm peut être gérée par les arrondissements. Mais lorsque les précipitations seront plus généreuses, la Ville entend entrer en action avec son nouveau plan. À la suite de consultations menées avec «tout ce qui bouge à Montréal», notamment les 19 arrondissements, la Société de transport de Montréal (STM), les services d'urgence et les cols bleus, la Ville de Montréal a mis en place 10 mesures stratégiques.

Neuf voies réservées pour autobus et 21 zones identifiées par la STM seront déblayées en priorité lors des tempêtes. Les arrondissements ont également convenu de coordonner leur travail afin de déneiger plus efficacement 17 grands axes de circulation de la métropole, parmi lesquels les boulevards Henri-Bourassa, Pie-IX, Saint-Michel et Crémazie, ainsi que la rue Papineau. Cet effort collectif devrait permettre de dégager les deux côtés de ces artères en 24 heures, affirme la Ville. Montréal a également identifié six «routes de neige», qui correspondent aux trajets utilisés par les camions pour se rendre aux sites d'élimination de la neige, afin que ces voies soient déneigées rapidement. Une interdiction de stationner sera en vigueur le long de ces artères, ce qui devrait accélérer le transport de la neige.

En attendant la souffleuse

Les Montréalais désireux de savoir si leur rue sera déneigée incessamment pourront consulter, sur Internet, un système d'information cartographique qui leur permettra de suivre, en temps réel, l'avancement des opérations de déneigement dans leur secteur. Il s'agit d'un projet pilote que pourront mettre à l'épreuve les citoyens de six arrondissements, soit ceux de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, d'Outremont, du Plateau Mont-Royal, de Rosemont-La Petite-Patrie, du Sud-Ouest et de Ville-Marie. L'année suivante, ce service devrait être offert à tous les Montréalais.

Parmi les autres mesures, la Ville fera passer de 2500 à 5000 le nombre de places de stationnement gratuit qui seront mis à la disposition des Montréalais en période de déneigement. Des mécaniciens seront également prêts à intervenir sept jours sur sept et 24h par jour pour se rendre au chevet des équipements de déneigement défectueux.

L'an dernier, la Ville avait dû ouvrir d'urgence 22 sites d'élimination de la neige compte tenu des précipitations abondantes. Le mois dernier, la ville centre a rapatrié la gestion de l'ensemble des sites de son territoire, comme le lui permet la loi 22, estimant qu'une gestion centralisée faciliterait les opérations.

À voir en vidéo