Les employés du parc des Îles votent en faveur de la grève

Réunis en assemblée mardi, les employés de la Société du parc des Îles (SPI) ont voté à 100 % en faveur du déclenchement d’une grève générale à compter du 31 mai.

Leur convention collective est échue depuis décembre 2000. Le conseiller syndical dans le dossier, Michel Fontaine, du SCFP, reproche à la direction de la SPI de ne pas démontrer de réelle volonté à engager des négociations sérieuses. Une centaine de travailleurs, dont plusieurs saisonniers, sont à l’emploi de cet organisme paramunicipal de la Ville de Montréal. Ils gagnent en moyenne 8,50 $ de l’heure, mais le syndicat réclame des conditions de travail et des salaires comparables à ceux des employés des autres sociétés paramunicipales de Montréal.