Des leçons à tirer

(Le Devoir) — L’administration Tremblay tirera des leçons de l’éviction survenue mardi, à Montréal, dans la rue de Bullion.

«Il peut y avoir une coordination plus fine entre les services concernés», expliquait hier Michel Prescott, vice-président du comité exécutif et responsable du dossier logement. Le délai de quatre jours donné aux locataires pour quitter les lieux n’était peut-être pas suffisant, donnait-il en exemple. De même, certains locataires ne peuvent être relogés par l’Office municipal d’habitation car ils n’habitent pas Montréal depuis assez longtemps pour se qualifier. La règle pourrait être revue, a-t-il dit. L’éviction elle-même était toutefois justifiée pour des raisons de sécurité, a ajouté M. Prescott. L’équipe Tremblay s’était engagée à procéder à des évictions uniquement dans les cas où l’insalubrité des lieux est en jeu.