Cinq-Mars élue à la mairie d’Outremont

C’est finalement Marie Cinq-Mars, du parti Union Montréal, qui a été élue au poste de maire et conseiller de ville de l’arrondissement d’Outremont hier soir, au terme d’une campagne où les thèmes de l’éthique et de la transparence ont été omniprésents.

Avec 47,5 % des votes, la candidate issue du parti du maire Gérald Tremblay a devancé ses adversaires Jean-Claude Marsan (37,43 %), de Projet Montréal, et Christine Hernandez (14,96 %), de Vision Montréal. Un total de 2073 électeurs lui ont donné leur appui.

«Je suis très heureuse de cette belle victoire et je tiens à remercier les nombreux bénévoles de notre formation politique qui l’ont rendue possible par leurs efforts et leur dévouement tout au long de cette campagne, a-t-elle dit hier soir. Je suis impatiente de travailler pour nous assurer que l’arrondissement dispose des meilleures pratiques de gestion et pour poursuivre nos efforts en matière de sécurité, de circulation, de culture et d’environnement.»

Tout au long de sa campagne, Mme Cinq-Mars a répété qu’elle entendait redonner toutes les lettres de noblesse à la mairie d’Outremont en implantant les meilleures pratiques de gestion et en gérant les finances de l’arrondissement avec rigueur. Un discours qui a plu aux électeurs, après le scandale entourant l’achat d’alcool et la publication d’un rapport accablant à l’égard de l’administration du maire démissionnaire Stéphane Harbour, lui aussi d’Union Montréal.

Elle s’est d’ailleurs clairement distancée de l’ex-maire Harbour. «Je suis celle qui a sonné l’alarme et qui a été l’instigatrice des changements, rappelait-elle encore la semaine dernière. Lorsque j’ai été mairesse par intérim, avant de me présenter à la mairie, j’ai établi des changements avec le directeur général de l’arrondissement, M. [Pierre] Winner. On va continuer dans ce sens-là.»
«Les citoyennes et citoyens d’Outremont connaissent mon bilan, mon intégrité et ma volonté de répondre à leurs attentes légitimes en leur offrant les meilleurs services aux meilleurs coûts», soulignait-elle aussi en cours de campagne.

Conseillère municipale depuis 1999 à la Ville d’Outremont, elle avait rejoint l’équipe de Gérald Tremblay lors des fusions municipales. Elle a dû quitter son poste de conseillère du district de Robert-Bourassa pour se présenter à la mairie.

En plus de l’élection à la mairie d’Outremont, un autre scrutin se tenait hier dans le district de Robert-Bourassa, afin de pourvoir le poste de conseiller d’arrondissement laissé vacant par Mme Cinq-Mars. C’est Marie Potvin, elle aussi du parti Union Montréal, qui a été élue avec 45,37 % des votes. Elle a eu le meilleur sur Denise Rochefort (35,13 %), de Projet Montréal, Marc Vanier Vincent (13,58 %), de Vision Montréal, et Olivier Delomme (3,63 %), candidat indépendant. Le maire Gérald Tremblay a salué les deux victoires de sa formation politique. Les gagnantes seront assermentées le 21 décembre.

L’élection à la mairie d’Outremont a été rendue nécessaire après la démission de M. Harbour, le 11 octobre dernier. Ce dernier a été contraint de quitter son poste à la suite de pressions publiques, notamment en raison de sa gestion contestée des dépenses de l’arrondissement. Une vérification administrative effectuée pendant quatre mois par la firme d’experts-comptables KPMG, à la demande de la Ville de Montréal, avait révélé que l’administration de l’arrondissement avait commis une série d’irrégularités durant le mandat du maire Harbour.

Malgré la tempête de neige d’hier, les électeurs se sont déplacés pour aller voter, même si le taux de participation pour ce genre de scrutin est généralement faible. Sur les 15 382 électeurs inscrits dans l’arrondissement d’Outremont, 4425 se sont prévalus de leur droit de vote, soit un taux de participation de 28,77 % à cette élection partielle. Sur les 3135 électeurs inscrits dans le district de Robert-Bourassa, 854 se sont prévalus de leur droit de vote, soit un taux de participation de 27,24 %.
1 commentaire
  • Steve Beauchamps - Inscrit 17 décembre 2007 02 h 23

    Une bonne nouvelle pour Outremont

    Un signe claire Maire Tremblay et sont équipe sont toujours les favoris de la population. Rappelons que Mme Cinq-Mars avait dénoncé M. Harbour, donc je vois des jours meilleur pour mon quartier. Un autre signale claire de cette élection Vison Montréal est en déroute et Projet Montréal est l'alternative ... enfin s'il développe une plateforme électoral sérieuse.