L'avenue du Parc rebaptisée - Résistance autocollante

Afin d'exprimer son opposition au projet qui vise à rebaptiser l'avenue du Parc et la rue De Bleury en «avenue Robert-Bourassa», le Comité des citoyens pour la délibération démocratique à Montréal a trouvé une idée originale: des autocollants de la taille des panneaux indicateurs sur lesquels sont écrits les noms des rues. Une centaine de ces répliques d'écriteaux sont actuellement distribuées dans les rues et les commerces. Mario Rizzi, l'homme à la tête de cette campagne d'autocollants, compte en faire imprimer jusqu'à 1000.

Le comité suggère que ces autocollants soient apposés sur les pare-chocs ou collés sur des pancartes lors des manifestations. Serviront-ils aussi à masquer l'affichage éventuel de l'avenue Robert-Bourassa? «Nous, on ne fait que les distribuer. Mais il faut que M. Tremblay sache que les gens pourront les utiliser comme ils veulent», a dit M. Rizzi.

Le changement de nom doit d'abord être approuvé au conseil municipal lors de la tenue d'un vote libre le 27 novembre prochain. Même si les élus sont de plus en plus divisés sur la question, le Comité des citoyens ne perd pas espoir. «On est en train de discuter avec les autres conseillers de la ville pour leur présenter notre vision des choses, a noté M. Rizzi en précisant que les autocollants ne sont qu'un moyen de plus pour faire pression. On ne veut pas créer de grosse controverse. On veut plutôt sensibiliser les élus à plus de démocratie.»

Même si le changement est voté, l'avenue du Parc ne s'appellera pas Henri-Bourassa du jour au lendemain. La Commission de toponymie devra d'abord l'approuver avant que la Ville n'installe les nouveaux panneaux. Les deux noms devront se côtoyer sur la voie publique pendant un an.