Marc Tanguay salue «l’écoute» de François Legault lors de leur rencontre

« Il y a eu une bonne écoute du côté du premier ministre François Legault », a dit M. Tanguay au « Devoir ».
Jacques Boissinot La Presse canadienne « Il y a eu une bonne écoute du côté du premier ministre François Legault », a dit M. Tanguay au « Devoir ».

Le chef intérimaire du Parti libéral du Québec (PLQ), Marc Tanguay, a affirmé avoir eu une rencontre « constructive » et « sincère » avec le premier ministre François Legault, jeudi, au sujet de l’économie, de l’énergie et des services publics du Québec. Reste à voir ce qui en découlera, a-t-il dit.

« Il y a eu une bonne écoute du côté du premier ministre François Legault », a dit M. Tanguay au Devoir peu après la fin de ce tête-à-tête d’une heure et demie, qui a eu lieu à Montréal. Selon le chef de l’opposition officielle, M. Legault s’est montré « ouvert » à sa proposition de tenir une commission nationale sur l’avenir de l’énergie au Québec. « Il a eu l’occasion d’en discuter avec moi, on verra ce qu’il va en faire », a-t-il ajouté.

La consultation souhaitée par les libéraux serait menée dans toutes les régions québécoises. « Le gouvernement doit aller sur le terrain avec les acteurs économiques, avec les experts et avec les citoyens », a fait valoir Marc Tanguay. La transition énergétique est un dossier « excessivement complexe », notamment en raison des investissements publics qui seront nécessaires pour la réaliser, a-t-il soutenu.

Ce tête-à-tête s’inscrit dans une série de rencontres entre M. Legault et les chefs des partis d’opposition. Le 11 janvier dernier, le premier ministre a dit vouloir s’entretenir avec les autres formations politiques afin de discuter notamment de la manière d’« électrifier le Québec ».

François Legault a rencontré plus tôt cette semaine le chef parlementaire de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois. Il s’est aussi entretenu avec le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime. Le PCQ n’a élu aucun député aux élections du 3 octobre dernier, mais la formation politique a récolté 12,91 % au suffrage universel. Un entretien avec le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, est prévu mardi prochain.

Des propositions « bien notées » par Legault

Selon le chef intérimaire du PLQ, le premier ministre a « pris très bonne note » de certaines de ses propositions. L’idée de prolonger de six mois le congé parental pour les parents incapables de trouver une place en garderie en est un exemple, a-t-il souligné.

« On ne partage pas tous les mêmes points de vue, mais je pense que l’exercice est sincère, a dit Marc Tanguay. Et encore une fois, on jugera l’arbre à ses fruits. »

Dès la reprise des travaux parlementaires, le 31 janvier prochain, le chef de l’opposition officielle compte remplir son mandat en interpellant le gouvernement caquiste « sur les ratés des services publics ». « Nos urgences, ça ne fonctionne pas », a-t-il déploré. « On va proposer des choses et on va exiger des réponses », a ajouté M. Tanguay. Ce dernier dit aborder son retour imminent au Salon bleu avec une « énergie et une équipe libérale renouvelées », a-t-il affirmé.

Aux dernières élections, les libéraux ont fait élire 21 députés. Mais en raison de l’exclusion de Marie-Claude Nichols du caucus du PLQ et du départ de l’ancienne cheffe Dominique Anglade, ils ne comptent désormais que 19 élus dans leurs rangs à l’Assemblée nationale.

Avec La Presse canadienne

À voir en vidéo