Un vote payant pour le Parti conservateur

Bien qu’il n’ait fait élire aucun député à l’Assemblée nationale, le Parti conservateur du Québec (PCQ) devrait avoir droit à une allocation annuelle frôlant 1,4 million de dollars. Ce montant lui sera versé jusqu’au prochain scrutin par le Directeur général des élections du Québec (DGEQ).

La loi électorale québécoise prévoit 1,71 $ par électeur inscrit lors d’une élection générale. Ce montant est fixé en se basant sur la variation de l’indice moyen des prix à la consommation. La somme de 1,71 $ est multipliée par le nombre d’électeurs inscrits — ils sont 6 302 789 en 2022 — avant d’être distribuée entre les partis en fonction du pourcentage de bulletins de vote valides obtenus.

Selon les calculs préliminaires effectués par Le Devoir, la Coalition avenir Québec (CAQ) engrangerait près de 4,4 millions de dollars sur une base annuelle au cours de son second mandat grâce à ses 1,7 million d’électeurs.

Québec solidaire (QS) occuperait le deuxième rang avec 1,6 million de dollars, contre 1,5 million respectivement pour le Parti québécois (PQ) et le Parti libéral du Québec (PLQ).

En plus de cette allocation, le DGEQ rembourse un montant égal à 50 % des dépenses électorales des candidats élus ou ayant récolté au moins 15 % des votes dans leur circonscription. On en dénombre actuellement 273 répartis entre la CAQ (115), le PQ (52), QS (41), le PLQ (37) et le PCQ (28). Ils étaient 309 lors du scrutin de 2018, ce qui correspondait au tiers des candidats.

Allocation annuelle du DGEQ

CAQ : 4 416 733,83 $

QS : 1 661 933,52 $

PQ : 1 573 555,73 $

PLQ : 1 548 766,84 $

PCQ : 1 392 489,05 $



À voir en vidéo