Duhaime assure qu’il est là pour rester

Le chef conservateur Éric Duhaime a rappelé s’être engagé pour dix ans dans l’aventure politique.
The Canadian Press Le chef conservateur Éric Duhaime a rappelé s’être engagé pour dix ans dans l’aventure politique.

Le chef conservateur Éric Duhaime entend rester en politique même s’il ne fait élire aucun député lors des élections du 3 octobre. Lundi, il a rappelé s’être engagé pour dix ans dans l’aventure.

« Quand j’ai annoncé […] que je revenais en politique, j’ai dit que c’était un engagement d’une décennie. Ça fait juste un an et demi », a déclaré M. Duhaime lors d’un point de presse à Laval, lundi matin.

Pour la troisième journée consécutive, le chef conservateur a critiqué le mode de scrutin dont les « distorsions » pourraient faire en sorte que les conservateurs obtiennent 20 % des votes au Québec sans faire élire de candidat à l’Assemblée nationale.

Toutefois, il n’est toujours pas question pour lui de réclamer qu’on réforme ce système parce que, dit-il, trop de partis l’ont fait avant lui, pour ensuite reculer.

L’abandon par la Coalition avenir Québec (CAQ) de la réforme du mode de scrutin faisait d’ailleurs partie de la liste des « dix promesses brisées » dénoncées dans le point de presse du Parti conservateur lundi matin.

Cette liste inclut, en outre, le privé en santé, le troisième lien dans l’Est, les listes d’attente en santé, l’exploitation des hydrocarbures, les maternelles 4 ans, le projet GNL Québec, les listes d’attente en garderie, le registre des pédophiles et la réduction de la taille de l’État.

« Les promesses les plus significatives de la Coalition avenir Québec (CAQ) ont été rompues », a plaidé M. Duhaime.

À voir en vidéo