St-Pierre Plamondon fait une croix sur sa journée de campagne en raison de symptômes grippaux

Le chef péquiste, Paul St-Pierre Plamondon, en mêlée de presse, après le débat des chefs organisé par Radio-Canada jeudi soir.
Paul Chiasson La Presse canadienne Le chef péquiste, Paul St-Pierre Plamondon, en mêlée de presse, après le débat des chefs organisé par Radio-Canada jeudi soir.

Cloué au lit par des symptômes grippaux, le chef du Parti québécois (PQ), Paul St-Pierre Plamondon, est forcé d’annuler l’ensemble de ses activités de campagne pour la journée de vendredi. Tout cela au lendemain du débat des chefs.

Les journalistes affectés à la couverture de la campagne péquiste ont été mis au courant de la nouvelle en début de journée. M. St-Pierre Plamondon ressent une forte fièvre, qui l’empêche de quitter sa chambre d’hôtel. Il a voulu rassurer ses partisans vendredi en gazouillant : « J’ai testé 2X négatif à la COVID, mais par prudence, je vais m’isoler pour la journée. Je vous tiendrai au courant des développements et j’espère pouvoir revenir le plus rapidement possible ! »

Il effectuera d’autres tests samedi s’il présente toujours des symptômes, a assuré sa garde rapprochée.

M. St-Pierre Plamondon devait s’adresser aux médias à 10 h, avant de se rendre à Montréal pour le congrès annuel de la Fédération des municipalités du Québec (FQM) et la marche pour le climat organisée au centre-ville. Il sera remplacé sur le terrain par certains de ses candidats : l’ex-député fédéral Pierre Nantel doit notamment prendre part à la marche, alors que la candidate dans Joliette, Véronique Venne, s’exprimera au congrès de la FQM.

Pour la suite, tout dépendra de l’état de santé du chef, a indiqué au Devoir son attachée de presse, Laura Chouinard-Thuly.

Vendredi, les chefs des quatre autres grands partis ont assuré qu’ils ne présentaient aucun symptôme de grippe. Ils s’étaient tous côtoyés la veille au débat des chefs de Radio-Canada.

À voir en vidéo