La seule vraie menace pour la CAQ, c’est le PQ, dit le chef du Bloc québécois

Le chef de la formation souverainiste fédérale, Yves-François Blanchet, a tiré à boulets rouges sur la Coalition avenir Québec (CAQ) et Québec solidaire (QS).
Sean Kilpatrick La Presse canadienne Le chef de la formation souverainiste fédérale, Yves-François Blanchet, a tiré à boulets rouges sur la Coalition avenir Québec (CAQ) et Québec solidaire (QS).

La seule vraie menace à la Coalition avenir Québec (CAQ), c’est le Parti québécois (PQ), affirme le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, qui est venu porter main forte au Parti québécois (PQ), lors d’un rassemblement de militants dans un bar de Baie-Comeau en fin d’après-midi.

Le chef de la formation souverainiste fédérale a tiré à boulets rouges sur la Coalition avenir Québec (CAQ) et Québec solidaire (QS). « Gabriel pis François, ça commence à être cute », a dit M. Blanchet en faisant allusion au fait que M. Legault semble concentrer ses attaques sur Québec solidaire. « C’est qui le chef le moins dangereux pour François Legault ? C’est Gabriel Nadeau-Dubois. »

Il affirme qu’il n’y a pas de transfert de votes entre la CAQ et Québec solidaire. Il ajoute que la formation de gauche et le Parti libéral sont confinés à certaines régions.

« Quel est le parti qui a le plus important potentiel de croissance en intention de vote, que ça plaise ou que ça ne plaise pas, c’est le Parti québécois (PQ) de Paul St-Pierre Plamondon. »

Il a aussi ridiculisé la menace que représente le parti conservateur. « Je n’ai pas accordé beaucoup d’attention aux gens qui sont fâchés, qui se sont choisi un chef fâché et qui vont voter fâchés. »

M. Blanchet estime que M. St-Pierre Plamondon a livré une bonne performance au débat des chefs de jeudi. « Il attendait les moments pour, à chaque fois, présenter les propositions et les éléments de programme du Parti québécois. Beaucoup plus qu’essayer d’attaquer l’autre. Et ça, c’est digne du plus grand respect. »

Comme M. St-Pierre Plamondon la veille, M. Blanchet a invité les souverainistes qui ont voté pour la CAQ, mais aussi pour Québec solidaire à rentrer au bercail.

En mêlée de presse, M. Blanchet a remis en question les convictions indépendantistes de Québec solidaire. « Un génie de la stratégie chez Québec solidaire qui dit : “nous sommes indépendantistes”, c’est très bon pour interpeller des électeurs péquistes, mais qui dit aussi : “pour nous, nous sommes indépendantistes, mais il n’y a pas de nation avec une identité. Ce qui constitue l’identité nationale, nous, on le nie”. »

La CAQ de François Legault aurait fait des « représentations incertaines » sur la souveraineté. « Arrêtez de vous faire des illusions, François Legault ne fera pas l’indépendance, il a été clair. Faut arrêter de se dire, ça sera bon plus tard l’indépendance. Ça serait bon tout de suite. Si on veut l’indépendance tout de suite, on vote pour des indépendantistes. »

À voir en vidéo